Le 13H

VIDÉO - "Il m’a tiré par les pieds jusqu’au trottoir" : le geste héroïque d'un SDF lyonnais face à un commerce en flammes

Léa Tintillier | Reportage G. Charnay, J. Chaize
Publié le 2 décembre 2021 à 9h52
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

LA BELLE HISTOIRE - A Lyon, un sans-abri a risqué sa vie pour sauver celle d’un commerçant piégé dans son magasin en proie à un incendie. Les deux hommes témoignent face aux caméras de TF1.

José est encore sous le choc. "J’ai cru que j’allais y rester", affirme-t-il, les larmes aux yeux. Comme tous les jours, cet homme de 71 ans était dans sa brocante ce lundi, quand son radiateur à pétrole a pris feu, le piégeant dans le magasin en flammes. Mais à quelques mètres de là, Fabrice, sans domicile fixe, faisait la manche accompagné de son chien. Sans hésiter, il a alors cassé la porte du commerce. "Il est rentré, puis il m’a tiré par les pieds jusqu’au trottoir", raconte José à TF1 dans le reportage en tête de cet article.  

Fabrice n’a pas réfléchi une seule seconde. "Je n’ai pas cherché à comprendre, je l’ai sorti. Peu de temps après, tout brûlait. Il fallait que je sorte le monsieur de là. Il n’y a que moi qui pouvait faire ça sur le moment parce que ceux qui étaient devant étaient surtout des personnes âgées", explique le sans-abri. 

"Une grosse preuve de courage"

Dans le quartier du Vieux Lyon, tout le monde connaît Fabrice et salue son geste héroïque. "Je te félicite, bravo à toi !", lui glisse une passante. "Très peu de personnes l’auraient fait à sa place. C’est une grosse preuve de courage et j’espère qu’il sera reconnu pour ce qu’il a fait", déclare une habitante. 

Mais le héros se soucie d’abord des sinistrés. Car tout le bâtiment qui surplombe la brocante est désormais inhabitable. "Rentrer là-dedans, excusez-moi, mais il fallait en avoir", affirme un habitant de l’immeuble. "Je le referai aujourd’hui, demain et après-demain. Pour sauver une vie, je le referai tous les jours même", assure Fabrice. 

Pour remercier le SDF, la mairie dit vouloir lui tendre la main en lui proposant peut-être un logement. Mais Fabrice ne demande rien et estime avoir fait son devoir de citoyen. De son côté, José compte remercier son sauveur dès que son état de santé le permettra. 


Léa Tintillier | Reportage G. Charnay, J. Chaize

Tout
TF1 Info