À Lyon, le prix du stationnement de votre voiture se calculera en fonction de son poids, dès l’année prochaine.
Des tarifs incitatifs visant à réduire le nombre de véhicules encombrants sur la voirie.
Comment la mesure est-elle accueillie par les habitants ? Le 13H de TF1 leur a posé la question.

Cédric est propriétaire d’un SUV. Bientôt, il devra payer plus cher pour se garer à Lyon. Et pour cause, dès l’année prochaine, le prix du stationnement se calculera en fonction du poids de chaque voiture. Plus le modèle est gros, plus le tarif sera élevé. "Je m’arrangerai sans doute pour ne pas me stationner dans le centre et puis prendre les transports en commun", réagit-il dans le reportage du 13H de TF1 à retrouver en tête de cet article, estimant toutefois que son véhicule "un peu imposant (...) n’est pas non plus un gros pollueur"

De 15 à 45 euros par mois pour les résidents

Chez les Lyonnais, l’idée ne fait pas l’unanimité, même si certains y trouvent leur compte. "J’ai payé 2,40 euros pour trois heures et ce serait cool si c’était un petit peu moins parce que vu que j’ai une petite voiture, j’économise un petit peu", se réjouit une jeune femme. "C’est de la foutaise, ça n’a aucun intérêt et puis ce sont toujours les mêmes qui payent", peste en revanche un  autre automobiliste. 

Cela vaut aussi pour les résidents. Fini le tarif unique de 20 euros par mois. Les petites citadines et les électriques passeront à quinze euros. Pour les gros véhicules, ce sera 45 euros, soit trois fois plus cher. C’est le cas pour Pascale, par exemple. "Je ne peux pas faire autrement et j’ai besoin de mon véhicule. Je ne suis pas contente mais je suis", déplore-t-elle. Pour les autres véhicules de taille moyenne qui pèsent moins de 1,8 tonne, il faudra compter 30 euros par mois. 

Tarifs calculés automatiquement lors du paiement

Des prix incitatifs pour réduire le nombre de voitures encombrantes sur la voirie. "Une grosse voiture, ça prend de la place et je trouve que ça pollue beaucoup, donc je pense que c’est mieux de privilégier des voitures plus petites qui consomment moins", estime une jeune femme. "Même si ce sont des grosses voitures, on paye déjà cher des taxes, donc payer en fonction du poids non", poursuit une autre. 

Les différents tarifs seront calculés automatiquement au moment du paiement. "Avec la plaque d’immatriculation, on a accès aux données techniques du véhicule : la motorisation et le poids surtout. Et grâce à ça, on arrive à calculer le tarif le plus juste pour les personnes concernées", explique Valentin Lugenstrass, adjoint au maire (EELV) de Lyon en charge des espaces publics et des mobilités. 

Une réduction devrait s’appliquer à certains profils. Les familles nombreuses, par exemple, paieront moins cher leur stationnement. 


L.T. | Reportage TF1 : Suzanne Prèze, Anthony Céronne

Tout
TF1 Info