VIDÉO - Chantier de l'A69 : les gendarmes interviennent pour déloger les militants perchés dans les arbres de la ZAD

par La rédaction de TF1 | Reportage : Tristan Vartanian, Perrine Mislanghe, Jean-Vincent Fournis
Publié le 20 février 2024 à 11h24

Source : JT 20h Semaine

Des militants juchés sur des arbres empêchent toujours l'avancée du chantier de la future autoroute A69, qui doit relier Toulouse d'à Castres.
Les gendarmes tentent de négocier pour les déloger.

C'est une opération à haut risque, à une dizaine de mètres au-dessus du sol. Un gendarme, spécialiste des interventions périlleuses, tente de négocier avec un militant écologique. Mais rien n'y fait, l'opposant se réfugie en hauteur, au risque de tomber.

Dans les arbres, huit opposants sont encore présents jour et nuit. Nous avons contacté l'un d'eux par téléphone, bien déterminé à ne pas se laisser déloger. " Si on est sûrs que les arbres resteront debout, là oui on pourra descendre. Il y a encore des chances de sauver cette forêt, si on peut le faire, on le fera", nous assure Tapir, une opposante au projet.

Plus tôt dans la journée, une vingtaine d'agents ont nettoyé les abords de la ZAD avec l'objectif de reprendre au plus vite la construction de l'autoroute. "Une fois que les opposants seront descendus des arbres, et que la zone sera parfaitement sécurisée, nous interviendrons pour abattre les quelques arbres qui restent", explique Charles Alexandre Lepeltier, directeur d'exploitation de Guintoli. Malgré les blocages, le chantier n'aurait pour l'instant pas pris de retard.


La rédaction de TF1 | Reportage : Tristan Vartanian, Perrine Mislanghe, Jean-Vincent Fournis

Tout
TF1 Info