VIDÉO - Compostage des déchets : êtes-vous prêt pour respecter cette nouvelle obligation au 1ᵉʳ janvier 2024 ?

par T.A. | Reportage : Khélian YOUSFI et Joseph PASQUIER
Publié le 25 novembre 2023 à 17h41

Source : JT 13h WE

À partir du 1ᵉʳ janvier prochain, tous les déchets alimentaires, devront être compostés, au lieu d'être jetés à la poubelle.
Des solutions existent pour tous les budgets pour se préparer à cette transition vers le compostage obligatoire.
Quelles sont-elles ? La rédaction de TF1 vous présente plusieurs initiatives intéressantes.

Dans un lycée agricole, des élèves en horticulture inaugurent leur premier bac à compost. Quelques minutes plus tôt, on procède aux derniers ajustements : il suffit de trois palettes, quelques coups de marteau portés sur des clous... et pour seulement trente euros, le résultat est déjà là. Leur composteur est déjà prêt à l'emploi. "Ce type de bac s'adresse à des personnes, qui vivent dans des maisons individuelles, précise Manuel Flieg, enseignant en agroéquipements au lycée du Pflixbourg à Wintzenheim (Haut-Rhin). SI on le ferme, on pourra mettre un peu moins de compost à l'intérieur, mais il sera protégé des intempéries."

Ce genre de fabrication pourrait s'avérer très utile dans les prochains mois. À partir du 1ᵉʳ janvier 2024, le compostage de tous les déchets alimentaires, hormis le poisson et la viande, sera obligatoire. Vous ne pourrez plus les jeter à la poubelle, comme c'est le cas aujourd'hui. Épluchures de fruits, arêtes de poisson, coquilles d'œufs, restes de riz ou de pâtes... De nombreux produits de la vie quotidienne seront concernées par cette nouvelle loi. 

Composter dès le plus jeune âge

Pour beaucoup, il faut donc trouver des solutions pour se mettre à la pratique du compost. Comme dans ce lycée, de nombreux établissements, familles ou particuliers investissent dans des équipements, souvent ingénieux. Une école d'Haguenau (Bas-Rhin) s'est dotée, il y a quelques mois, de potagers pourtant classiques au premier coup d'œil. En apparence, rien ne semble les démarquer d'autres plantations : "il y a des herbes aromatiques, mais ce sont les fraises qui intéressent beaucoup les enfants !", indique Jessica Pacou, enseignante dans cet établissement, dans le reportage de TF1 à retrouver en tête de cet article.

Mais leur particularité, c'est une trappe, placée dans un coin des potagers, installés au beau milieu de la cour d'école. "Ils ont été aménagés pour intégrer en dessous une partie compost, dans lequel les élèves peuvent jeter leurs restes de goûter", continue l'enseignante. Les enfants y déposent toutes sortes de déchets. Le compost entre directement en contact avec les racines des plantes qui s'en nourrissent. Pour voir pousser leurs fraises, tous les élèves donc être incollables. "On n'a pas le droit d'y déposer des sachets de thé, des paquets de gâteaux, des mouchoirs...", résume un élève.

Des bacs à compost adaptés à la ville

Ces modèles, destinés à être posés dans de grands espaces, demeurent onéreux : entre 270 et 400 euros. Pour les habitants des grandes villes, Loïc Weinhard a mis au point une vase en terre cuite de quelques centimètres, plus facilement installable sur un balcon, par exemple. "Il faut l'enterrer dans une jardinière, donc il y aura de la terre tout autour, souligne cet entrepreneur. Mais le volume sera dédié uniquement à contenir des épluchures. Les racines des plantes vont venir directement à l'intérieur du pot récupérer les nutriments et l'humidité."

Pour 35 euros, Catherine, habitante de la ville d'Haguenau, a adopté cette solution. "Je n'arrive pas à mettre toutes mes épluchures, mais j'en place un petit peu régulièrement, détaille cette citadine. Comme ça se décompose, le compost se tasse et je peux en remettre. Le reste de mes épluchures, je les valorise différemment en le plaçant dans la collecte de bio-déchets de ma ville." Sa culture se porte à merveilles, car l'engrais naturel améliore la fertilité de ses plantes. Comme Catherine, près d'un Français sur deux a pris l'habitude de composter ses biodéchets.


T.A. | Reportage : Khélian YOUSFI et Joseph PASQUIER

Tout
TF1 Info