VIDÉO - Crise agricole : les producteurs de lait veulent être mieux rémunérés

par La rédaction de TF1 | Reportage : Kevin Gaignoux, Killian Moreau
Publié le 21 février 2024 à 11h34

Source : JT 20h Semaine

De nouvelles actions ont été entreprises mardi par les agriculteurs qui ne se satisfont pas des engagements pris par le gouvernement.
Leur principale revendication n'a pas changé, ils veulent une meilleure rémunération pour leur travail.
C'est le cas en particulier des producteurs de lait.

L'alimentation des vaches, le carburant ou encore l'électricité, pour Corentin Chevillard, éleveur laitier dans Laillé (Ille-et-Vilaine), les charges ne cessent d'augmenter. Une hausse de 15% des coûts par rapport à l'année 2023, alors que le prix de vente du lait, lui, a baissé. Après cinq ans d'exercice, le jeune agriculteur peine à se projeter dans de telles conditions. La faute, selon lui, à un prix trop bas, fixé par Lactalis.

Le groupe français affirme tout mettre en œuvre pour valoriser le travail des producteurs. Il assure avoir déjà augmenté le prix du lait payé au producteur de 30% en trois ans. Frédéric David, président de la section laitière (FDSEA 35), était en discussion avec la direction de l'entreprise ce mardi. Pour lui, ce prix n'est pas légitime.

En début d'année 2024, le litre de lait était de 40 centimes et une médiation a permis d'obtenir 42 centimes. "L'objectif pour ce trimestre-là, c'est d'arriver à 44 centimes", dit Frédéric David. Cette hausse de deux centimes représenterait 20.000 euros de chiffre d'affaires par an en plus pour lui.


La rédaction de TF1 | Reportage : Kevin Gaignoux, Killian Moreau

Tout
TF1 Info