Si la situation se calme en Nouvelle-Calédonie, le quotidien des habitants reste compliqué.
Ces derniers sont encore rationnés et ne peuvent entrer que par petits groupes dans les magasins.
Le JT de TF1 l'a constaté sur place.

Toutes les journées de Bruno, grossiste sur Nouméa (Nouvelle-Calédonie), commencent de la même manière : dans son entrepôt, où les produits essentiels manquent cruellement. D'après lui, il manque de farine ou encore de bouteilles d'eau.

Dans le reportage du JT de TF1, vous ne verrez que l'intérieur du bâtiment, et aucune indication sur son emplacement. Car Bruno craint d'être volé par des émeutiers. Les entrepôts alimentaires ne sont pas tous protégés par les forces de l'ordre. "Il faut essayer de se montrer le moins possible et éviter que les gens sachent qu'il y a des produits ici, sinon ça va être dévalisé", explique le grossiste.

Les habitants sont toujours rationnés

Bruno connaît les risques : son camion a été caillassé la semaine derrière. Heureusement, beaucoup de barrages ont disparu des routes. Et alors que les étals des épiceries de quartier se vident à cause des difficultés de ravitaillement, chaque livraison est un soulagement pour les commerçants. L'une d'entre eux souligne que "depuis quelques jours, on voit les gens avec le sourire."

En suivant Bruno dans sa tournée, nous voyons encore ces interminables files d'attente devant les magasins. Car à Nouméa, vivre avec le rationnement est devenu une habitude. "On prend ce qu'il y a. La semaine dernière il manquait de la farine, on était rationnés en œufs, il n'y avait pas de viande...", énumère un habitant.

Conséquence : certains étals de rue qui n'appliquent pas le rationnement sont pris d'assaut. "Moi j'ai quatre enfants à nourrir à la maison", justifie une cliente. 

Signe tout de même que l'activité économique reprend peu à peu, les livraisons de produits frais sont plus nombreuses. Des bateaux chargés de marchandises ont pu débarquer dans le port de Nouméa, jusqu'alors fermé, et les premiers conteneurs commencent à être livrés dans les grandes surfaces encore ouvertes sur l'île.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : I. Bornacin, Q. Danjou

Tout
TF1 Info