Emmaüs, un modèle menacé par le commerce en ligne

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : S. Boujamaa, H. P. Amar
Publié le 17 avril 2024 à 14h52

Source : JT 13h Semaine

Les sites de fast fashion sont en train de mettre en péril Emmaüs.
La communauté a enregistré une baisse des visites de 20% par rapport à l'an dernier.

Depuis près de 70 ans, le succès de la communauté Emmaüs où nous avons filmé, à Marseille (Bouches-du-Rhône), ne se dément pas. Car ici, les bonnes affaires sont partout. "On trouve des choses vintages, des petites pépites. C'est du bon tissu, de la bonne qualité", explique une habituée. "Il y a plein de trucs assez originaux", abonde une autre.

Pourtant, sur Internet, la bataille fait rage. Une multitude de plateformes proposent des produits à prix cassés. Conséquence : difficile pour le site d’Emmaüs de lutter. "Label Emmaüs dénonce aujourd’hui l’absence totale de réglementation du marché et essentiellement dans le e-commerce, avec des pratiques extrêmement abusives, en particulier par des géants sur la publicité", indique Maud Sarda, directrice du site.

En un an, le e-shop militant d’Emmaüs a vu ses ventes baisser de 20%. Mais en magasin, l’association a toujours ses inconditionnels. L'un d'eux explique : "Souvent on retrouve des livres qu'on ne trouve plus en magasin. Donc ça fait plaisir." 

Les achats sont destinés avant tout à aider les personnes en difficulté. "N’oublions pas qu’on est là pour héberger des personnes qui étaient à la rue, qui trouvent une dignité en restant à Emmaüs, qui trouvent une activité", rappelle Kamel Fassatoui, responsable de la communauté Emmaüs à Marseille. Grâce aux dons des Français, l'enseigne espère continuer son œuvre initiée par l’abbé Pierre en 1954.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : S. Boujamaa, H. P. Amar

Tout
TF1 Info