Xavier Elbaz, le maire de Villedieu-sur-Indre, a décidé de faire déposer chez un particulier les ordures qu'il avait déposées sur la voie publique.
Objectif de la mesure : susciter une prise de conscience collective.
L'édile menace désormais de porter plainte en cas de récidive.

La voie publique n'est pas un dépotoir. C'est pour promouvoir ce message, et face à la multiplication des dépôts d'ordures sauvages, que le maire (DVD) de Villedieu-sur-Indre (Indre), Xavier Elbaz, a décidé d'appliquer le principe du retour à l'envoyeur. 

À sa demande, les services municipaux chargés de la collecte des ordures ont redéposé tous les déchets au domicile des contrevenants. "Il fallait faire une opération coup de poing", explique l'édile au micro de TF1, dans la vidéo qui accompagne cet article. 

Il serait temps que les gens comprennent que la Terre, ce n'est pas une poubelle !
Un habitant de Villedieu-sur-Indre

L'opération, qui revêt surtout un caractère symbolique, a été relatée sur la page Facebook de la commune, suscitant de vives réactions parmi les quelque 2600 habitants que compte le village. Le maire de Villedieu-sur-Indre espère ainsi susciter une prise de conscience collective. En cas de dépôt d'ordures sauvage, la loi prévoit une amende d'un montant de 135 euros.

"Il serait temps que les gens comprennent que la Terre, ce n'est pas une poubelle !", soutient un riverain. "Ça prend 10 minutes de son temps d'aller à la déchetterie", lance un autre. "Si tout le monde fait ça, on a une France dépotoir", souligne un troisième. En tout cas, l'opération "coup de poing" de l'édile suscite l'adhésion.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo Cécile Madronnet et Pascal Chély

Tout
TF1 Info