VIDÉO - "Les bureaux du cœur" : comment des entreprises aident les travailleurs sans domicile

par Laetitia ASGARALI DUMONT | Reportage : Marine Brossard, Michael Merle
Publié le 19 février 2023 à 9h36

Source : JT 20h WE

Des entreprises dont les bureaux sont vides la nuit accueillent des travailleurs sans-abri.
Un système qui dépasse le simple accueil, et commence à s'étendre.
Le 20H de TF1 est allé découvrir comment fonctionne cette initiative à Nantes.

"Les Bureaux du Cœur".  C'est le nom choisi par Pierre-Yves Loaëc de l'Agence de communication nantaise Nobilito, pour fonder une association au but clair : aider les sans abris. Pour cela, il a eu l'idée de leur proposer de loger de nuit dans des bureaux d'entreprises. "On s'est rendu compte que nos locaux ne servaient pas 70 % du temps. (...) La nuit, le week-end, ils ne servent à rien. Et dans le même temps, on croise des personnes qui dorment dans la rue. Et on s'est dit qu'on pouvait les accueillir sur les moments où nos locaux étaient inutiles", explique le dirigeant dans la vidéo en tête de l'article.

Dans les locaux de Nobilito, le 20H de TF1 a rencontré Fortune, un travailleur intérimaire. Dès que la journée de travail des salariés de l'entreprise se termine, les locaux deviennent son refuge. "C'est important pour moi en tout cas d'avoir un endroit comme ça. C'est un bagage en moins le soir en rentrant", assure Fortune. Différentes installations sont même présentes dans les bureaux qu'ils occupent. Il y a une salle de bain avec une douche et des toilettes. "Cela me permet d'être propre pour aller démarcher ou aller travailler", souligne l'intérimaire.

"Cela donne vraiment envie de se battre"

En France, près de 300.000 personnes sont sans domicile. Intérimaire, Fortune estime être chanceux d'être l'un des bénéficiaires de l'association : "Quand on est conscient de la chance qu'on a d'être ici, on se sert de cette prise de conscience pour se dire : j'ai de la chance à côté de certains qui sont à la rue ou autres. Et cela permet de repartir, cela donne vraiment envie de se battre".

Chaque matin et chaque soir, Fortune croise les salariés de la société qui l'héberge. Parfois des salariés l'aident, comme Alan qui lui livre quelques conseils pour refaire son CV. Un échange précieux pour tous les deux. "Je trouve que c'est une motivation en plus de se dire qu'on va avoir l'occasion de croiser quelqu'un, et puis éventuellement de l'aider. C'est enrichissant intérieurement", souligne ce salarié.

Le fondateur de l'association "Les Bureaux du cœur" a fait le calcul : si chaque PME française hébergeait une personne sans domicile, la moitié d'entre elles serait à l'abri. Alors partout en France, des dizaines de bénévoles ont la mission de convaincre les entreprises. C'est le cas de Justine Brana. "Actuellement, on manque de places", explique-t-elle. "On a besoin de nouveaux contacts, de rencontrer de nouvelles entreprises qui seraient prêtes à participer à cette très belle aventure humaine ! ".

Quelques mètres carrés suffisent pour accueillir

Avec les journalistes du 20H de TF1, Justine se rend dans les locaux d'une start-up nantaise. Son dirigeant Pierre Leroy est en passe d'être convaincu. Dans les locaux de cette société de conseil en architecture, il y a encore quelques mètres carrés de disponibles. Les espaces inutilisés en entreprise ne sont pas rares selon Justine. "Quand on regarde les locaux des bureaux qui ne sont pas utilisés, ou des salles de réunions qui ne sont pas utilisées non plus, ou parfois des zones qui font un peu archives, on voit que ce sont des salles qui pourraient être réaménagées pour prévoir un petit accueil", assure la bénévole. 

Le rôle de Justine est aussi de rassurer les candidats à l'hébergement. Pour le dirigeant de cette start-up nantaise, ce type d'initiative "pose plein de questions. Que ce soit à propos des assurances, comment cela va se passer, ou sur le bail et comment on va se sécuriser là-dessus. Là les Bureaux du cœur ont fait un travail remarquable, parce qu'ils ont posé un cadre juridique et réglementaire".

Notre équipe a rencontré un autre bénéficiaire de l'association, Ngantar. Il nous présente le cabinet Devorsine de Nantes, qui l'héberge la nuit. "La journée, c'est une salle de réunion et le soir cela devient mes locaux privatifs !", dit-il avec humour. Après un licenciement économique, ce technicien informatique s'est retrouvé sans domicile. Son assistante sociale, Clémence Labadie, l'a orienté vers cette compagnie d'assurance où il dort désormais. 

Tous les mois, il s'entretient avec elle pour faire un bilan. "Il n'y a plus ce problème de ne pas avoir assez dormi la nuit dernière, d'être fatigué ou de devoir aller chez un copain pour dormir la journée", explique-t-elle. "Les personnes bénéficiaires se mobilisent beaucoup plus, et elles savent qu'au bout de six mois, il va falloir trouver une autre solution"

En deux ans d'existence, l'association "Les Bureaux du Cœur" a permis à 130 sans-domicile proches de l'emploi d'être pris en charge. À l'issue de leur hébergement fixé à trois mois renouvelables, la majorité d'entre eux ont retrouvé une situation stable. 


Laetitia ASGARALI DUMONT | Reportage : Marine Brossard, Michael Merle

Tout
TF1 Info