VIDÉO - Missak et Mélinée Manouchian au Panthéon : les moments forts de la cérémonie en images

par Marie TERANNE | Reportage Alison Tassin et Soline Caffin
Publié le 21 février 2024 à 20h56

Source : TF1 Info

Le poète apatride Missak Manouchian et 23 de ses compagnons d'armes sont entrés mercredi 21 février au Panthéon, hommage ultime pour ces combattants de l'ombre longtemps oubliés, 80 ans après leur exécution par les nazis.
Retour sur les moments forts de la cérémonie.

Hommage ultime pour ces combattants de l'ombre. Mercredi 21 février, Missak Manouchian, sa femme Mélinée et 23 de ses compagnons d'armes sont entrés au Panthéon. Au début de cette cérémonie de près d'1h30, sur la place Edmond Rostand, non loin du Panthéon, les cercueils de Missak et Mélinée Manouchian sont exposés avant qu'un cortège ne les accompagne jusqu'au Panthéon. Pour ce début de cérémonie, le musicien Rostom Khachikian interprète le morceau "Un rêve à l'horizon", avec un instrument appelé le duduk, symbole de la musique arménienne. 

Patrick Bruel lit une lettre de Missak Manouchian

Le chanteur a lu une lettre d'adieu du résistant, adressée à sa femme Mélinée avant sa mort. "Ma chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée, dans quelques heures, je ne serai plus de ce monde. Nous allons être fusillés cet après-midi à 15h. Cela m’arrive comme un accident dans ma vie, je n’y crois pas, mais pourtant je sais que je ne te verrai plus jamais", écrivait Missak Manouchian, 37 ans, au crépuscule de sa vie. 

Missak Manouchian entre au Panthéon : Patrick Bruel lit sa lettre à MélinéeSource : TF1 Info

Mélinée prendra connaissance de l’exécution de Missak, qu’on lui a cachée afin de la préserver, seulement quelques semaines plus tard, lors d’un dîner. Elle consultera cette lettre d’adieu bien plus tard encore. 

Les 24 fusillés "morts pour la France"

La liste des 24 étrangers "morts pour la France" et compagnon d'armes de Missak Manouchian, est ensuite lue. Les noms sont cités par ordre alphabétique. 

Missak Manouchian entre au Panthéon : les 24 fusillés "morts pour la France"Source : TF1 Info

Après l'hommage, le cortège accompagnant les cercueils du résistant ont remonté la rue Soufflot, reliant la place Edmond Rostand au Panthéon. C'est alors qu'une chorale de 90 enfants de la Maîtrise Populaire de l'Opéra Comique a interprété "Ils sont tombés" de Charles Aznavour. Des extraits de textes des carnets de Missak Manouchian ont également été lus par les comédiens Laurent Natrella, Céline Samie, Serge Bogdassarian, François Feroleto, et Lisa Toromanian.

Le Chœur de l'Armée Française a également interprété le "Chant des Partisans", laissant ensuite place au groupe Feu! Chatterton, interprétant, à son tour, le titre "L'Affiche rouge", poème de Louis Aragon, mis en musique par Léo Ferré.

Missak Manouchian entre au Panthéon : la chanson "L'Affiche rouge", interprétée par Feu!ChattertonSource : TF1 Info

Les cercueils de Missak et Mélinée Manouchian entrent au Panthéon

Le cortège accompagnant les cercueils de Missak et Mélinée Manouchian sont entrés au Panthéon, sur les notes de "Grounk l'oiseau d'Arménie", interprété par la violoncelliste Astrig Siranossian. Les cercueils ont ensuite été déposés au centre de la nef par la Garde républicaine. 

Ils sont les premiers résistants étrangers et communistes à y prendre place. Une plaque commémorative symbolisera, à leurs côtés, l’entrée dans le mausolée des grands hommes de l’ensemble des FTP-MOI.

"La France reconnaissante vous accueille", déclare Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a salué une "odyssée de liberté" et "sa part ineffaçable dans le cœur de notre nation". Après avoir retracé l'histoire de Missak Manouchian, le président poursuit : "Missak Manouchian, vous entrez ici avec Mélinée, en poète de l'amour heureux. Amour de la liberté, malgré les prisons, la torture et la mort. Amour de la France, malgré les refus et les trahisons. Amour des hommes, ceux qui sont morts, et ceux qui sont à naître". 

Au Panthéon, Emmanuel Macron rend hommage à "Manouch et à tous ses compagnons d'armes"Source : TF1 Info

"La France, reconnaissante, vous accueille. Missak et Mélinée, destins d'Arménie et de France, amours enfin retrouvés", a ajouté le chef d'État. Après le discours d'Emmanuel Macron et une minute de silence, la cérémonie s'est conclue avec "La Marseillaise", interprétée par le Chœur de l'armée française.


Marie TERANNE | Reportage Alison Tassin et Soline Caffin

Tout
TF1 Info