VIDÉO - "Insupportable" : comment expliquer la prolifération de moustiques en plein mois d'octobre ?

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Marie Croccel, Manon Monnier, Renan Hellec
Publié le 11 octobre 2023 à 17h45

Source : JT 20h Semaine

Les températures étaient encore largement supérieures aux normales de saison ce mardi, parfois de °+12°C.
Des conditions météo favorables aux moustiques, habituellement en sommeil au début de l'automne.
Ces dernières années, leur période de prolifération s'est d'ailleurs progressivement étendue.

Opération démoustication à Niort. Dépêchée sur place par l'Agence régionale de Santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, une équipe d'experts est venue spécialement de Bordeaux pour tenter de venir à bout des moustiques qui prolifèrent dans la ville des Deux-Sèvres. Au beau milieu de la nuit, dans un rayon de 150 mètres autour de la gare, les spécialistes s'affairent pour éviter un foyer épidémique. 

"J'espère que ça fera son effet et qu'on pourra effectivement enfin profiter de nos soirées", témoigne une habitante dans le reportage du 20H de TF1 à retrouver en tête de cet article. "On vit avec, dehors, dedans, c'est assez insupportable", souligne une autre. 

Plus la température est importante, plus la vitesse de développement des larves le sera
Christophe Paupy, entomologiste et directeur de recherche à l'IRD

Pour comprendre cette présence de moustiques qui n'en finit pas malgré l'automne, il faut tourner son regard vers le thermomètre. À Paris, par exemple, il faisait déjà 23°C. Plus au sud, à Millau, 30°C ont été enregistrés dans l'après-midi. Des températures supérieures de 10 à 12°C par rapport aux normales de saison. "Plus la température est importante, plus la vitesse de développement des larves sera importante. Avec ce temps quasi estival, on est face à des conditions optimales pour la prolifération des moustiques", nous explique Christophe Paupy, entomologiste et directeur de recherche à l'IRD.  

Conséquence de cette chaleur durable et tardive, la période d'activité des moustiques s'est allongée. De mai à octobre, elle est progressivement passée d'avril jusqu'à fin novembre. Si bien que, dans les pharmacies, les produits répulsifs sont demandés presque tout au long de l'année. "On continue, au mois d'octobre, à commander des anti-moustiques, ce qui n'était pas le cas les années précédentes", assure Emena Tounsi, pharmacienne dans la capitale.

Le redouté moustique tigre inquiète particulièrement. Autrefois seulement présent en Outre-mer, il est désormais implanté sur plus de 70% du territoire français, profitant d'une combinaison idéale de chaleur et d'humidité. Comment faire pour empêcher qu'il ne vous envahisse ? Le meilleur remède reste de prévenir la prolifération en évitant toutes sources d'eau stagnante.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Marie Croccel, Manon Monnier, Renan Hellec

Tout
TF1 Info