À midi, ce lundi, les sirènes des mairies ont retenti partout en France.
Après l'attaque qui a visé le domicile du maire de L'Haÿ-les-Roses ce week-end, élus et administrés se sont rassemblés pour dénoncer les violences de ces derniers jours.
Le JT de TF1 vous montre les images.

À midi, ce lundi 3 juin, les sirènes ont résonné à l’unisson. En Bretagne, en Île-de-France, sur la Côte d’Azur… Des milliers de personnes se sont déplacées jusqu’au parvis de leur mairie, ont interrompu leur journée pour faire front face aux violences. "Je suis choquée, comme beaucoup de gens", déclare une femme face à la caméra du 13H de TF1, dans le reportage ci-dessus. Un homme, lui, trouve "insupportable" que des élus aient été visés.

Environ 150 bâtiments municipaux ont été attaqués ces sept derniers jours, selon l’association des maires de France. Des hôtels de ville, des écoles, des bibliothèques… des symboles de la République. "Là c'est trop, parce que malheureusement, ils s'attaquent à des institutions, à des structures qui sont très utiles aux familles. Et dont elles ne pourront plus profiter parce que ç'a été brûlé", s'insurge une mère de famille.

À Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire), le rassemblement est plus personnel. C’est le maire, Emmanuel François, qui a été pris à partie, insulté. Des jeunes ont tenté d’incendier sa voiture. "Je peux vous assurer que ç'a été extrêmement difficile à traverser, et je vous remercie beaucoup", lance-t-il, la voix pleine d'émotion, aux gens venus le soutenir.

"Ce n’est pas simple, mais nous allons y arriver. Il est hors de question de céder, parce que si l’on cède, c’est leur donner raison", affirme Emmanuel François. 


La rédaction de TF1info | Reportage Florence De Juvigny, Cécile Madronet

Tout
TF1 Info