Danielle et Andrée, âgées respectivement de 68 et 84 ans, sont toutes deux des stars de TikTok.
Leurs vidéos, visionnées par les plus jeunes, font parfois plusieurs millions de vues.
Rencontre avec ces deux mamies charismatiques.

Avec elle, une simple promenade en ville devient bain de foule. Vous ne la connaissez peut-être pas. À 68 ans, Danielle Renault est une star des réseaux sociaux. Du haut de ses deux millions d’abonnés sur le réseau social TikTok, la sexagénaire est devenue une icône chez les plus jeunes. "Je connais Danielle depuis peut-être trois ou quatre ans sur les réseaux", sourit une jeune femme aux côtés de Danielle. "Elle est drôle et on sent que ce n’est vraiment pas surjoué contrairement à certaines personnes qu’on peut regarder. C’est la simplicité", poursuit un autre jeune. Danielle enchaîne les selfies. Et cela continue à la surprendre. "Ils sont tellement choux et vous avez vu ce qu’ils disent ? Je suis simple. C’est vrai, je suis simple. Je ne joue pas la comédie. Et je dis ce que je pense", sourit-elle, dans notre reportage en tête d'article.

C’est Arthur Lombard, 28 ans, qui repère le potentiel de Danielle. À l’époque, elle est l’aide-soignante de son grand-père. Arthur filme ses réactions hautes en couleur. Les marques la repèrent. Voyages, cadeaux… Danielle s’offre une retraite dorée. "Un jour, avec Danielle, on s’est dit que si ça nous faisait marrer nous, peut-être que ça ferait marrer d’autres gens et du coup, on a posté une vidéo et c’est un peu la magie d’Internet qui a opéré", explique Arthur. 

Recettes de cuisine humoristiques

Des seniors stars des réseaux, parfois poussés par leurs petits-enfants. C'est le cas d'Andrée Dubois, 84 ans, un peu dépassée par sa notoriété. Elle est devenue mamie TikTok grâce à des recettes de cuisine humoristiques et soigneusement mises en scène par Mathieu, son petit-fils. Partager leur quotidien est devenu un business. Leurs vidéos totalisent 40 millions de vues. Le succès permet à Mathieu de toucher un salaire confortable entre 2000 et 3000 euros par mois. 

Andrée, elle, est bien incapable de dire non à son petit-fils. "Moi, ce que je n’imaginais pas, c’est que ça pouvait intéresser autant de personnes", affirme-t-elle. "Je pense que tout le monde peut s’identifier à nous, c’est-à-dire que tout le monde a eu une grand-mère ou a une grand-mère encore et ils peuvent se dire ‘je me souviens, j’ai déjà fait ça avec ma grand-mère, les repas le dimanche, c’était chez mes grands-parents'… ", ajoute Mathieu. Pour ces influenceurs, chaque moment de vie se prête à la comédie. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Emilie Spertino, Adam Merci

Tout
TF1 Info