REPORTAGE – En quelques années TikTok a ringardisé Facebook, détrôné Instagram et WhatsApp. L'application chinoise est devenue la référence avec ses vidéos courtes et rythmées, mais attention aux risques d'addiction et de dérapage.

Sur cette application, on retrouve des danses, des playbacks, et des montages avec effets spéciaux postés par des anonymes. Depuis deux ans, TikTok, une entreprise chinoise, est l'application la plus téléchargée au monde. Elle compte désormais plus d'un milliard d'utilisateurs, dont certains totalement anonymes sont devenus des stars en quelques clics. Une course à la popularité qui peut rendre fou et mettre en danger de très jeunes adolescents.

Officiellement, il faut avoir minimum 13 ans pour s'inscrire sur l'application. Animatrice, Sandrine contrôle les publications de sa fille. Pour cette mère, le pire ennemi, c'est le temps que passe sa fille sur l'application. Entre deux et trois heures minimum par jour. Pendant le confinement, elle a même fait des nuits blanches. Si l'enfant a parfois du mal à décrocher, c'est que l'application a mis en place un algorithme ultra sophistiqué. Il choisit les vidéos suivant les goûts et préférences des utilisateurs. Un flux personnalisé et surtout disponible à l'infini.

Découvrez dans ce documentaire une enquête sur la génération TikTok, ses rêves, ses codes et ses dérives.

Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit life, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info