Tombes endommagées à Nice : après les intempéries, opération grands travaux pour réparer les dégâts

par La rédaction de TF1 Reportage - Anouchka Flieller, Johan Rouquet, Didier Laborde
Publié le 5 mars 2024 à 15h09

Source : JT 13h Semaine

Les intempéries qui ont frappé les Alpes-Maritimes ce week-end ont causé d'importants dégâts.
Dans le plus grand cimetière de Nice, où une cinquantaine de tombes ont été endommagées, les travaux ont commencé ce mardi.
Une opération a aussi débuté sur les lieux de l'éboulement où voitures endommagées et gravats ont été retirés.

C'est une opération très délicate. Dans le plus grand cimetière de Nice, où une cinquantaine de tombes ont été endommagées par les pluies diluviennes agrémentées de rafales de vent qui se sont abattues ce week-end, les travaux ont débuté ce mardi. Ils visent notamment à extraire les 40 cyprès déracinés qui ont contribué à soulever ou casser les sépultures.

"C'est très compliqué", explique dans le reportage en tête de cet article Vincent Fruchart, élagueur au sein d'Azur Jardin, soulignant que les arbres "font leur poids" et que le risque est de "casser encore les tombes". Les 1700 arbres que comptent le cimetière devront par ailleurs être inspectés un à un. 

"Sécuriser les lieux où il y a des enterrements"

"On vérifie, bien entendu, pour sécuriser les lieux où il y a des enterrements, et si vraiment l'arbre menace de tomber, on l'abat", explique Eric Bonnifassi le chef de service funéraire. A l'exception des enterrements, le cimetière va rester fermé au public pour une durée encore indéterminée.

La même précision est de rigueur sur les lieux du spectaculaire éboulement qui s'est produit sur le chemin du Mont-Gros. Alors qu'un mur de soutènement s'est effondré sous le poids de l'eau, il s'agit désormais de retirer en priorité les voitures pour pouvoir déblayer la zone de chantier. "Il faut faire attention à l'eau, au gaz, à l'électricité, aux éboulements, aux voitures, aux personnes, aux fils électriques", confie l'un des ouvriers sur les lieux. 

Les dossiers pour les assurances sont en cours mais le plus urgent est de sécuriser la zone. Des ingénieurs sont venus sur site pour s'assurer qu'un autre éboulement ne menace pas.


La rédaction de TF1 Reportage - Anouchka Flieller, Johan Rouquet, Didier Laborde

Tout
TF1 Info