Lorsqu'on revient d'un pays étranger, on a souvent envie de ramener des souvenirs, des cigarettes ou même de l'alcool.
Mais il existe de nombreuses restrictions, et certaines vont vous surprendre.

L'heure des vacances d'été a sonné et certains envisagent de partir à l'étranger. Et bien sûr, il est d'usage de rentrer avec des souvenirs de voyage. Pour autant, tout ne peut pas être ramené dans ses valises. C'est là qu'entrent en piste les douaniers. À l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, l'un des plus grands d'Europe, ils contrôlent chaque jour plusieurs milliers de passagers à leur arrivée.

"L'objectif, c'est de vérifier qu'aucune marchandise prohibée ne rentre sur le territoire de l'Union européenne. Nous sommes la première destination touristique mondiale, il y a forcément beaucoup plus de passagers. Ainsi, potentiellement beaucoup plus de cas à risque et donc plus de contrôles", explique Philippe Rafi, chef de la division des douanes voyageurs à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article. 

2 kg maximum pour le miel ou le lait en poudre

Pour les fumeurs, par exemple, c'est souvent une opportunité de rapporter en France du tabac acheté moins cher dans le pays visité, dans les boutiques duty free des aéroports ou à bord de l’avion. Cependant, les quantités admises sont strictement limitées. Selon le site officiel de l’administration française, chaque personne majeure peut ramener 200 cigarettes (soit 1 cartouche), 100 cigarillos, 50 cigares et 250 g de tabac à fumer. Les produits sont cumulables entre eux (il est par exemple autorisé d’entrer en France avec 200 cigarettes + 50 cigares en franchise totale). 

Concernant les boissons alcoolisées, les quantités maximales par adulte sont les suivantes : 10 litres de boissons spiritueuses (whisky, gin, vodka…), 20 litres de vins doux (porto, madère, vermouths…), 90 litres de vins, dont 60 litres maximum de vins mousseux et 110 litres de bières.

Par ailleurs, si vous revenez d'Outre-mer ou d'un pays hors de l'UE, il est interdit de transporter dans ses bagages des stupéfiants, bien sûr, mais aussi de la viande ou du lait en bouteille. D'autres produits sont soumis à restriction ou autorisation : 2 kg maximum pour le miel, le lait en poudre, les aliments pour nourrissons, et les aliments pour animaux de compagnie requis pour des raisons de santé et 20 kg pour le poisson. Si vous rapportez des marchandises, achetées ou offertes, vous devez aussi les déclarer si le montant dépasse 430 euros.

Sachez aussi que vous pouvez transporter des produits dérivés d'animaux lorsque vous voyagez dans l'UE. Toutefois, la plupart des pays de l'UE appliquent des règles strictes au transport d'animaux ou de végétaux en danger ou de produits qui en sont dérivés. Dans certains cas, il vous faudra peut-être un permis. Par exemple, vous ne pouvez transporter que 125 g de caviar d'esturgeon. Il vous faudra un permis si la quantité est supérieure à ce poids, indique un site officiel de l'Union européenne.

Pour vous y retrouver, la douane a mis en place un simulateur sur le site douane.gouv.fr, afin d'éviter une amende ou des poursuites judiciaires. Sachez que si vous êtes contrôlé par la douane et que vous transportez des articles hors franchise non déclarés ou pour être revendus, tous les droits et taxes normalement dus seront majorés d’une pénalité jusqu’à 10 fois les montants fraudés, assortis d’une amende s’élevant jusqu’à 10 000 euros et la marchandise de surcroît, confisquée.


Virginie FAUROUX | Reportage TF1 Khelian Yousfi, Guillaume Vuitton et Léonie Houtier

Tout
TF1 Info