Le WE

Cirque : mon professeur de trapèze a 101 ans

Publié le 27 mai 2022 à 20h30, mis à jour le 28 mai 2022 à 7h39
JT Perso

Source : JT 20h WE

À 101 ans, le trapéziste Pierre Guillon, enseigne toujours son art aux jeunes.
À l'époque du Faiseur d'étoile, il n’y avait pas de filet de sécurité.
La sagesse et la rigueur étaient donc des qualités plus importantes.

Pierre sait ce qu’il veut. Aucun détail ne lui échappe. Et enseigner le trapèze, ça commence, non pas dans les airs, mais au sol. Un professeur peu commode, qui fait pourtant l’unanimité. Il est le seul à transmettre les techniques du trapèze des années 50. C’est un plaisir pour ses élèves, mais pour lui aussi. Il enseigne une fois par mois dans une école de cirque. Quand la fondatrice l’a appelé pour la première fois, il avait 74 ans. Au début, les parents étaient réticents, sauf qu’après le premier cours, les enfants mêmes, ne voulaient que lui.

Le trapèze et Pierre, c’est plus de 80 ans de passion. Après la Seconde Guerre mondiale, il prend le pseudonyme de Bergam et réalise ses numéros sous les plus grands chapiteaux : Bouglione, Gruss, Ringling and Barnum. Il se produit dans des émissions phares, comme “la Piste aux étoiles”. Grâce à cette expérience, son élève Noémie a tout juste seize ans, et est déjà trapéziste professionnelle. Dans les années 70, même les stars de cinéma font appel à son savoir-faire pour maîtriser certaines cascades. C’est le cas de Jean-Paul Belmondo.

L'enseignement de la prudence, par celui qui a tant aimé se balancer dans les airs. Avec Lucien, son petit frère, ils voltigeaient, sans aucune protection ni filet. Aujourd’hui, à 101 ans, il veut encore planer au-dessus de la piste. Accroché à son vieux compagnon de route, Pierre a le sentiment d’une mission accomplie. La relève du trapèze semble assurée.

TF1 | Reportage M. Poujol, D. Salmon


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info