Le WE

Tricot : la sobriété heureuse !

Publié le 15 octobre 2022 à 20h30
JT Perso

Source : JT 20h WE

Longtemps perçu comme un loisir de grands-mères, le tricot revient en force. Dans les merceries, l'âge moyen des amateurs de laine est maintenant de 35 ans. Cet hiver, le pull fait maison promet d'être un must.

Elle a découvert l'art de manier les aiguilles pendant le confinement. "Je tricote dans le métro, en train, dans les salles d'attente. C'est un peu une addiction", se confie Chloé, 25 ans. Depuis, elle tricote deux heures par jour. Elle confectionne ses propres bonnets, pull ou écharpes. Des modèles en laine mohair ou mérinos qui malgré deux mois de travail lui coûtent deux fois moins cher qu'en magasin. "C'est très méditatif. Ça me permet de me détendre, parfois aussi de me recentrer, de me reconcentrer. Je me suis dit que ce n'est pas du tout ringard. C'est trop cool en fait", dit-elle. Chaque semaine, elle poste ses créations sur les réseaux sociaux, comme tous ses amis.

Ces dernières années, les chaînes de tricot se sont multipliées. Et sur Internet, certaines comptent près de 20 000 abonnés. De quoi booster la fréquentation des écoles de tricot, comme cet établissement lyonnais. "Les tutos sur Internet, c'est bien. Quand on se trompe, il n'y a qu'un être humain qui est capable de récupérer l'erreur. Pour le coup, tout seul, c'est sûr que c'est compliqué", estime Isabelle Healy, élève au cours de tricot & crochet " Le Lyon qui tricote". Avec un abonnement mensuel de 70 euros, les élèves peuvent venir apprendre trois fois par semaine. Et en ce début d'automne, les pulls de Noël sont déjà lancés. "Cette année, peut-être qu'on va baisser le chauffage. Donc, on va porter peut-être plus de pulls".

Une nouvelle clientèle très motivée qui fait revivre les merceries de quartiers. Passionnée de tricot Joyce Cohen Boulakia a ouvert cette boutique "Pompon girl" il y a deux ans. Ses ventes augmentent de 10% chaque année. Un loisir de grand-mère en pleine renaissance et qui n'a pas fini de conquérir de nouveaux adeptes.

TF1 | Reportage C. Blampain, É. Nappi


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info