Le 20h

Trois adolescents blessés dans un accident de car sur la neige dans le Doubs

Publié le 1 décembre 2020 à 20h02, mis à jour le 2 décembre 2020 à 0h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

Ce matin, le département du Doubs a été placé en vigilance neige et verglas. Des conditions hivernales qui ont contribué à l'accident d'un car scolaire près de Pontarlier. Trois enfants ont été blessés. Que s'est-il passé ?

Le bus finit sa course couchée dans le fossé. À l'intérieur, il y a 30 enfants. À l'arrivée dans un virage, la conductrice a tenté de dépasser un véhicule lent. Elle perd le contrôle. Le bus glisse sur une vingtaine de mètres et vient percuter les arbres. La route était verglacée. D'après Ludovic Miroudot, maire (DVD) de Labergement-Sainte-Marie dans le Doubs, c'est une cause fréquente d'accident dans le secteur. "Il y a beaucoup d'accidents au niveau des premières neiges, puisque ce sont des neiges qui sont lourdes. Et il y a des routes secondaires, donc déneigées après les nationales", explique-t-il.

Les pompiers mettront plusieurs heures pour extraire une fillette de 12 ans, coincée dans le bus. Elle souffre de plusieurs fractures. Les élèves se rendaient dans leur école de Labergement-Sainte-Marie dans le haut Doubs. Ils étaient presque arrivés, quand le bus a quitté la route.

À la sortie du collège ce mardi soir, nous croisons quelques parents d'élèves, encore abasourdis même si ce ne sont pas leurs enfants qui étaient dans le véhicule. "C'est un choc, surtout quand on sait que ce bus a pris la classe de ma fille, qu'elle aurait pu être dedans", dit un père de famille devant les caméras de TF1. Une mère raconte également son angoisse : " je me suis inquiétée parce que j'ai vu passer des ambulances et des SAMU. J'ai tout de suite regardé que la voisine était bien rentrée et que ce n'était pas ma fille qui était impliquée dans un accident".

La conductrice est toujours en garde à vue. Elle n'avait pas bu ni consommait de drogue. En tout, trois enfants ont été blessés et transférés l'hôpital. Leurs pronostics vitaux ne sont pas engagés.