Le 13H

REPORTAGE - Plus de 200 boîtes aux lettres fermées à Paris : le vol de courrier en cause ?

Léa Tintillier | Reportage TF1 Henri Dreyfus, Augustin François-Poncet
Publié le 16 août 2022 à 13h13, mis à jour le 16 août 2022 à 16h20
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Plus de 200 boîtes aux lettres ont été fermées à Paris.
Selon La Poste, cette décision est due à une recrudescence du vol de courrier.
Les syndicats, quant à eux, dénoncent des mesures d’économies cachées.

Marie-Christine est une usagère de La Poste contrariée car sa boîte aux lettres habituelle a été condamnée avec ce message inscrit dessus : "Cette boîte aux lettres est fermée pour des motifs de sécurité". La fameuse boîte jaune au pied de son immeuble n’est désormais plus qu’une relique. Par conséquent, Marie-Christine ne peut plus déposer son courrier aussi simplement qu’auparavant. "Avant, c’était très facile, tout le monde venait là, on mettait la lettre, c’était dix secondes, tandis que là, il faut marcher dix minutes", peste-t-elle. 

Sur les 1200 boîtes aux lettres parisiennes, plus de 200 ont été condamnées pour des problèmes de sécurité. Et ce au grand dam de certains usagers en colère. Pour se justifier, La Poste affirme lutter contre les vols de courrier, dont elle est tenue d’assurer la sécurité. "Nous avons eu besoin de sécuriser les courriers qui nous sont confiés pour éviter que les usagers subissent des vols, soit pour usurper des identités ou pour souscrire des crédits", explique Arnaud Lenclen, directeur opérationnel de l’entreprise dans la capitale, dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

Le vol de courrier pourtant en baisse de 30% par rapport à 2021

Face à ce phénomène, La Poste effectue désormais deux levées par jour. Par ailleurs, un système de déverrouillage électronique a été installé sur les boîtes de rue. Mais "273 boîtes n’ont pu être sécurisées et ont donc été obturées", a indiqué Arnaud Lenclen dans les colonnes du Parisien

Lire aussi

Pourtant, le nombre de vols de courrier recensés lors du dernier semestre s'élève à 426, contre 651 sur la même période en 2021, soit une baisse de 30% (même si l'année dernière, rappelons-le, a été marquée par des mesures sanitaires restreignant les déplacements et l'activité professionnelle, comme des couvre-feux et confinement). 

De leur côté, les syndicats dénoncent des mesures d’économies cachées de La Poste et une détérioration du maillage social. "Nous n’avons pas eu de messages d’alerte particuliers de la part de la direction sur ce phénomène de vol", a affirmé Thierry Claize, représentant Force ouvrière à Paris, auprès du Parisien. "La Poste a longtemps minimisé ces incidents, et là, au moment où ils veulent supprimer des boîtes, on s’étonne soudain qu’il y ait des vols…", a-t-il poursuivi. 

Rappelons par ailleurs que cette décision intervient dans un contexte économique difficile pour l’entreprise, et que la branche courrier ne représente plus que 18% des activités du groupe. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Henri Dreyfus, Augustin François-Poncet

Tout
TF1 Info