Le premier chassé-croisé de l’été a tenu toutes ses promesses.
Ce samedi 29 juillet, le tunnel du Mont-Blanc a été saturé toute la journée.
Près de 6000 automobilistes l’ont emprunté.

Bison Futé l’avait annoncé, le tunnel du Mont-Blanc a été saturé toute la journée ce samedi en direction de l’Italie. Après deux heures passées dans les embouteillages, cette mère de famille voit enfin le bout. Elle va pouvoir accéder au tunnel. "On n’en peut plus. On descend vers Parme. On a encore cinq heures et demie de route", sourit-elle malgré tout. 

Dès 8h ce matin, une file d’attente s’étend sur plusieurs kilomètres. Des Français et des Suisses principalement qui vont passer leurs vacances en Italie. Tous ont choisi le même itinéraire : le tunnel du Mont-Blanc. "On pensait qu’il y avait du monde mais à ce point non", affirme un automobiliste. "On a dormi, on a écouté de la musique… On a pris notre mal en patience. On part en vacances donc ce n’est pas grave", poursuit un autre. 

"C’est Bagdad"

Encore faut-il arriver jusqu’à l’entrée du tunnel car avec la côte les moteurs souffrent. Ce dépanneur que nous avons rencontré enchaîne les interventions. "Aujourd’hui, c’est le bordel, c’est Bagdad. Tout le monde veut aller en Italie. J’ai beaucoup de travail, on se débrouille", sourit le dépanneur. Quelques mètres plus loin, la voiture de Mohammed vient aussi de tomber en panne. "Accélérer, freiner, accélérer, freiner… Ça augmente la température", déplore-t-il. 

Au total, 6000 automobilistes ont emprunté le tunnel du Mont-Blanc ce samedi. Une affluence exceptionnelle qui entraîne automatiquement d’importants embouteillages. "Nous devons garantir un espace entre chaque véhicule de 150 mètres, ce qui nous impose de mettre en place un système de cadencement des barrières de péage. C’est ce qui crée malheureusement ces bouchons", explique Vincent Gleizal, directeur adjoint du tunnel du Mont-Blanc. 

La circulation a été difficile toute la journée avec un pic à 2h15 d’attente. Ce samedi soir, la situation commence tout juste à s’améliorer. 


L.T. | Reportage TF1 : Pierre Corrieu, Baptiste Sisco, Antoine Pocry

Tout
TF1 Info