Élection présidentielle 2022

"Un air de campagne" : ces Français qui prennent un nouveau départ avec la crise sanitaire

TF1
Publié le 1 septembre 2021 à 11h34, mis à jour le 1 septembre 2021 à 11h53
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

"UN AIR DE CAMPAGNE" - Jusqu'à l'élection présidentielle, le 20H de TF1 part régulièrement à la rencontre des Français pour parler des thèmes qui les concernent : emploi, pouvoir d'achat, transports, sécurité... Ce mardi, coup de projecteur sur une famille de citadins partie s'installer dans un village.

À une trentaine de minutes de Lyon, nous rencontrons Margaux Ivanovskoff, 30 ans et mère de deux enfants. Avec son mari, elle vient de quitter la ville pour emménager fin août dans un village de 600 habitants. Juste à temps pour préparer la rentrée scolaire. Sans la crise sanitaire, le couple n'aurait peut-être jamais sauté le pas. 

Tous deux traiteurs pour de grands événements, ils ont été privés d'activités durant plusieurs mois à cause du Covid. À la recherche d'un lieu pour vendre leur repas aux habitants et aux touristes, ils l'ont trouvé à Saint-Romain-au-Mont-d'Or, en bord de Saône. À quelques jours de l'ouverture, les voisins semblent apprécier l'arrivée de cette nouvelle famille.

Le Covid-19 n'a pas freiné les Français qui veulent travailler à leur compte

Si se lancer en temps de crise peut paraître risqué, la pandémie n'a pas freiné les Français qui veulent travailler à leur compte, au contraire. Ils sont plus nombreux qu'en 2019. En Auvergne-Rhône-Alpes par exemple, 100.000 ont franchi le cap en un an. Parmi eux, Maximin Barrié. Cadre dans l'automobile depuis dix ans, il a décidé de changer de métier et de monter sa société d'électricité. Lancé en mai dernier, il a déjà recruté son premier salarié et enchaîne les chantiers. Si un tiers des Français disent aujourd'hui vouloir changer de métier, l'électricien a attendu le plan de départ volontaire proposé par son ancien employeur. Un avantage pour se former et limiter les risques financiers.

Changer, bouger, se surpasser. Pour se relever de cette crise, beaucoup de Français veulent reprendre leur vie en main, et cela passe aussi par le sport. Thomas Pauloby est infirmier. En première ligne depuis des mois face à cette pandémie, il s'est réfugié dans la course à pied avec un objectif ambitieux : courir son premier marathon. Le 3 octobre sur la ligne de départ, ils seront plus de 3000 comme lui à s'élancer dans les rues de Lyon pour cette épreuve mythique. Un défi qu'il pensait inatteignable il y a encore quelques mois et qu'il s'apprête aujourd'hui à relever.


TF1

Tout
TF1 Info