Le WE

"Un bon début" : un chemin pour se réconcilier avec l'école

Publié le 9 octobre 2022 à 20h40
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le documentaire intitulé "Un bon début" sort au cinéma mercredi prochain. Pendant un an, le réalisateur a suivi un enseignant qui a relevé le défi d'accompagner des élèves de troisième en décrochage scolaire sévère.

À Grenoble, il existe une classe de troisième unique en France. Une équipe de cinéma a suivi Antoine Gentil, professeur et coordinateur du projet "Starter" au lycée professionnel Guynemer, et sa classe durant une année. Chaque rentrée, depuis maintenant dix ans, ce dispositif prend en charge dix élèves dont plus aucun collègue ne veut. Ces élèves sont en grand décrochage scolaire.

Le film suit la promotion 2019. Trois ans plus tard, nous rencontrons Antoine Gentil. "Tous les jours, j'accueille mes élèves. C'est un moment très important parce que la première communication, elle est non verbale. Quand ça ne va pas, un adolescent ne verbalise pas tout de suite", explique-t-il. À l'entrée du lycée, dans le couloir, resté attentif. Cette patience, le professeur l'a apprise en enseignant cinq ans dans un foyer pour enfants et trois ans dans une prison.

Ce jour-là, il accueille dans sa classe ses anciens élèves de la promotion 2019 qui ont bien grandi. Si certaines peignent encore à trouver leurs voix, ralentis par des difficultés personnelles, d'autres ont un métier. Tous ont repris confiance grâce à cette année si spéciale faite d'une alternance entre cours et stage en entreprise. À l'heure actuelle, certains de ses élèves lui parlent encore quasi quotidiennement pour un conseil, de l'aide pour un CV ou simplement pour trouver une oreille bienveillante.

TF1 | Reportage D. Sitbon, J.Y Mey


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info