Le WE

Urbanisme : ces constructions illégales qui prolifèrent en zones inondables

Publié le 24 septembre 2021 à 20h15, mis à jour le 24 septembre 2021 à 22h52
JT Perso

Source : JT 20h WE

Il y a dix jours, le Gard a été confronté à des inondations spectaculaires. Mais le département n’arrive pas à endiguer le phénomène de constructions illégales en zones inondables. Et cela va de la simple maison au centre commercial.

Le Vistre est un petit fleuve côtier qui serpente entre les champs. Mais à chaque gros orages, il sort de son lit. Toute la plaine qui l’entoure, au sud de Nîmes, est classée zone inondable, strictement inconstructible. Et pourtant, vu du ciel, voici un petit lotissement avec des allées bitumées, des portails flambants neufs, des murs d’enceinte et apparemment les travaux continuent. Plus de dix familles y vivent.

On appelle cela la cabanisation : le petit auvent qui devient bungalow, puis maisonnette pour finir quelques années plus tard, en villa avec piscine, sans que les permis de construire n’aient jamais été accordés. Le maire de la commune connaît cela par cœur. Et pour cause, malgré qu’une grosse moitié de sa commune est classée en zone inondable, mais ça construit régulièrement. Alors, il vit dans la peur de l’un de ces très gros orages dont le département du Gard est très coutumier.

À Nîmes, le procureur a même créé une audience spécialisée en droit de l’urbanisme où les dossiers se multiplient désormais. Mais ce qui est construit est très rarement détruit.

Alèze, dans le nord du département, a connu de meurtrières inondations, en 2002. À la suite de ce drame, un plan de prévention-inondation a rendu inconstructibles de vastes zones, dont ce terrain vague en bord de rivière. Pourtant, s’y dresse actuellement ce tout nouveau centre commercial.

Découvrez l’intégralité de ce document dans la vidéo ci-dessus.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info