Au cœur des régions

Euromillions : ces gagnants qui ont partagé (une partie de) leurs gains

Audrey Parmentier | Reportage vidéo Vincent Lamhaut, Tanguy Joire
Publié le 20 juillet 2022 à 12h52
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Un Britannique a remporté le jackpot record de l'Euromillions mis en jeu mardi soir.
Que fera-t-il des 230 millions d'euros empochés ?
Dans le monde des chanceux, les actes de générosité sont loin d'être isolés.

230 millions d'euros, record battu. Un Britannique est l'heureux gagnant de la cagnotte historique mise en jeu ce mardi 19 juillet. On ignore encore ce qu'il compte faire d'une telle somme. Mais avant lui, plusieurs chanceux ont choisi de jouer les bienfaiteurs en partageant leur butin. Tour d'horizon des dons marquants enregistrés dans l'Hexagone.  

Dernier en date, et non des moindres, celui du vainqueur de l’Euromillions du 11 décembre 2020, qui avait indiqué vouloir donner des dizaines de millions d'euros, en particulier aux hôpitaux. "Il jouait dans le but de donner la grande majorité de son gain à des causes qui lui tiennent à cœur, et c'est ce qu'il va faire", avait alors expliqué à TF1 Isabelle Cesari, responsable du service relations gagnants de la Française des Jeux (vidéo ci-dessous).

Lire aussi

C'est finalement sur la protection de l'environnement que le vainqueur des 200 millions a choisi de miser. Celui qui était alors le plus grand gagnant de l'histoire de ce jeu de hasard (il a été détrôné depuis), resté anonyme mais surnommé "Guy" dans les communiqués de la Française des Jeux, a en effet indiqué dans les colonnes du Parisien avoir créé une fondation dédiée à cette cause, Anyama. "J’ai transmis la majeure partie de mon gain et donnerai progressivement la quasi-totalité", a promis cet ancien cadre à la retraite, originaire du sud de la France, qui dit vouloir vivre "dans la discrétion la plus totale".

"On n’a jamais vu une initiative de cette envergure", a assuré au quotidien Isabelle Cesari. C'est toutefois loin d'être la première fois que des gagnants s'illustrent par leur générosité. La preuve ci-dessous.

EuroMillions : il donne 200 millions à une fondationSource : JT 13h Semaine
JT Perso

Ils offrent la cantine à tous les écoliers de la commune

Les histoires ne manquent pas, et certaines sont étonnantes. En 2009, une famille originaire de Charente remporte la coquette somme de 50 millions d'euros après avoir tenté sa chance à l'Euromillions. Ces heureux gagnants gardent alors la tête froide et souhaitent continuer à vivre comme avant, refusant tout changement majeur dans leur vie. En revanche, ils transforment le quotidien de nombreux parents grâce à leurs dons. La famille décide en effet d'offrir une année de cantine scolaire aux 223 écoliers de la commune de Saint-Michel. Une opération renouvelée ensuite chaque année.

En 2017, la famille affirmait continuer de payer les repas des jeunes élèves. Grâce à ce geste généreux, de nombreux parents ont économisé 45 euros par mois et par enfant. La famille gagnante a en outre rempli un chèque de 400.000 euros à la municipalité, pour soutenir un projet de rénovation du centre-bourg comprenant la zone des écoles. À l'époque, Fabienne Godichaud, la maire de Saint-Michel, avait salué ce cadeau en parlant d'un "gain providentiel". 

Billets dans les boîtes aux lettres et dons aux associations

D'autres décident de jouer au facteur providentiel avec leurs voisins. C'est le cas d'une agricultrice qui avait remporté 2,5 millions d'euros au loto en 2012. La provinciale souhaite alors en faire profiter les habitants de sa commune, mais sans passer par un intermédiaire quelconque. Elle décide donc d'aider directement les habitants de façon anonyme, en particulier, ceux qui avaient des projets bien spécifiques, en glissant des billets dans leur boîte aux lettres. On imagine la surprise des heureux destinataires. 

Certains sont moins originaux mais tout aussi efficaces. En 2013, un gagnant de l'Euromillions décide de frapper fort en se lestant des trois quarts de son gain. Cet habitant de Haute-Garonne remporte 72 millions d'euros et choisit d'en reverser 50 à une dizaine d'associations d'ampleur nationale. À l'époque, il s'agit d'un geste inédit par son ampleur. La Française des Jeux avait déclaré qu'il s'agissait d'un gagnant ayant "une fibre solidaire". À noter que le millionnaire avait demandé le suivi de l'utilisation faite de ses deniers. 

Lire aussi

Les associations sont souvent les heureuses bénéficiaires de dons attribués par des gagnants de loterie. Simple et pratique, c'est un moyen rapide pour faire une bonne action. En 2010, une femme ayant vécu dans la précarité avait ainsi remporté 5 millions d'euros. Elle avait même avoué avoir dû se tourner vers les Restos du Cœur à un instant de sa vie. Une aide précieuse qu'elle n'oubliera pas au moment de recevoir son chèque : une partie de la somme remportée sera reversée à cette association. 

Un scénario assez similaire se répète aussi en 2013. Une femme avait empoché 26 millions d'euros dans la région de Boulogne-sur-Mer. Cette joueuse avait, elle aussi, connu des moments très difficiles pendants lesquels elle avait pu se réfugier à l'antenne locale de la Croix-Rouge. C'est donc tout naturellement qu'elle décidera d'offrir une partie de la somme à l'association. La preuve que, même noyés sous les millions, les gagnants peuvent garder la tête froide. 


Audrey Parmentier | Reportage vidéo Vincent Lamhaut, Tanguy Joire

Tout
TF1 Info