Le WE

Vendredi 13 : jour porte-bonheur ou porte-malheur ?

Publié le 13 août 2021 à 20h24
JT Perso

Source : JT 20h WE

Nous sommes vendredi 13, ce jour a pour singularité d'être associé à une superstition. Mais savez-vous pourquoi ? Et d'ailleurs, en faites-vous un jour porte-bonheur ou porte-malheur ? Nous vous l'avons demandé et ça réserve bien des surprises.

Cette année, il n'y a qu'un seul vendredi 13. Comme à chaque fois, les casinos font le plein de joueurs, attirés par la soi-disant "chance". "Moi, je viens exprès. Vendredi 13, je pense que ça peut me porter bonheur", lâche un joueur. Le vendredi 13 porte en tout cas chance au jeu de hasard. C'est le jour le plus chargé de l'année au Casino Barrière d'Enghien-les-Bains (Val-d'Oise). "Traditionnellement oui, c'est un carton plein. On va faire au moins 40 % de plus par rapport à un vendredi classique, normal dans l'année", indique le directeur des machines à sous, Éric Michaud.

Mais alors pourquoi certains pensent que le vendredi 13 porte chance et d'autres l'inverse ? L'origine de la superstition vient de la Bible et de la Cène. Le 13e convive Judas trahit le Christ, crucifié ensuite le vendredi. "Franchement, c'est comme d'habitude sauf que s'il nous arrive un truc, un petit pépin, bah voilà, c'est vendredi 13 ! Mais ça aurait été le 12, c'est pareil", constate une femme.

En tout cas, la croyance est bien ancrée. Le nombre 13 a même été banni de tous les avions Air France où il n'y a jamais de rangée numéro 13. Puis, lors de notre tournage, nous avons aussi remarqué que le 13 n'existe pas dans certaines rues. Nous avons découvert que cette peur panique du nombre 13 porte un nom. On l'appelle curieusement "paraskevidékatriaphobie".

Pour en guérir en quelque sorte, le livre "13 ou comment saisir sa malchance" aux éditions A2mimo propose dès l'enfance de voir les choses différemment, de transformer un chat noir en trèfle à quatre feuilles. "Derrière une superstition négative, il y a peut-être du positif qui se cache. En fait, ça vaut pour toutes les choses de la vie", affirme la coauteure de ce livre, Alexandra Mory-Bejar.

Depuis des dizaines d'années, le vendredi 13 fait parler et prête à sourire, mais 77 % des Français estiment que finalement c'est un jour comme un autre.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info