Du côté des billets de loterie, c'est l'affolement pour ce jour du vendredi 13.
Ce chiffre provoque aussi de grandes angoisses. Une peur qui a même un nom scientifique, la triskaïdékaphobie.
Une superstition bien plus présente dans nos vies qu'on le pense.

Le vendredi 13, pour beaucoup, c'est le rêve de toucher enfin le jackpot. "Des gens qui n'ont jamais joué, des mémés, des papis, tout le monde gratte, joue, vendredi 13, incroyable", indique-t-on. Chiffre porte bonheur ou maudit, sachez en tout cas que dans la plupart des hôtels français, vous ne trouverez pas de chambre 13.

"Si jamais on peut tomber sur quelqu'un d'un peu superstitieux, dans ce cas-là, il faudrait soit lui changer de chambre, soit lui trouver autre chose donc autant régler le problème tout de suite", explique le gérant d'un hôtel. Même chose dans la plupart des hôpitaux. Et en prenant l'avion ce matin, on a cherché la rangée numéro 13, mais elle n'existe tout simplement pas. Et c'est le cas chez de très nombreuses compagnies aériennes.

Pas de logique, mais des conséquences bien réelles. Selon un comparateur en ligne, un vol en ce vendredi 13 coûte en moyenne, 108 euros de moins, car la demande est beaucoup plus faible. Aux États-Unis, une étude estime que le pays perd environ 900 millions d'euros chaque vendredi 13, entre les reports de voyage, de fêtes ou la baisse de fréquentations des restaurants.

T F1 | Reportage P. Corrieu, H. Hanout, T. Collet, E. Vignais, S. Hernendez, E. Berra, E. Duboscq, E. Blanchet


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info