Le WE

Violences policières : Emmanuel Macron veut des réformes

Publié le 28 novembre 2020 à 20h01, mis à jour le 28 novembre 2020 à 21h28
JT Perso

Source : JT 20h WE

Vendredi soir, Emmanuel Macron a publié une lettre où il demande au gouvernement des propositions pour lutter contre les violences au sein de la police. Quelles sont les principales pistes de réforme ?

Ils s'apprêtent à passer une deuxième nuit en garde à vue. Les quatre policiers mis en cause dans l'agression de Michel Zecler sont toujours interrogés ce samedi soir par la police des polices. D'après nos informations, leur version n'a guerre changé. S'il y a eu des violences, c'est uniquement parce que le producteur de musique les agressait et les menaçait. Une ligne de défense qui semble pour l'heure avoir bien du mal à convaincre ce qu'on surnomme les "boeufs-carottes". Cette nouvelle vidéo amateur tournée samedi dernier ne plaide pas franchement en faveur des agents, qui semblent ici sur le point d'arrêter un dangereux terroriste.

Le chef de l'État s'est emparé du sujet évoquant des "images honteuses et inacceptables". Emmanuel Macron veut désormais renforcer le lien de confiance entre la population et les forces de l'ordre. Pour Gaëlle James, syndicat de police Synergie Officiers, une meilleure formation des agents est l'une des clés. "À l'école, ils sont quand même sensibilisés à ces situations difficiles. On sait qu'aujourd'hui dans la police, la formation initiale est très bonne. Les collègues qui forment sont très bons. Néanmoins, on pourrait peut-être accentuer davantage sur la formation continue tout au long de carrière, et cela dans tous les corps de la police nationale".

Les caméras-piétons figurent aussi parmi les autres pistes probables. Les policiers et les gendarmes doivent, dans les prochains mois, en être systématiquement équipés. Ces accessoires pourront les dédouaner, mais aussi les incriminer en cas de bavure. Une réforme de l'IGPN est aussi évoquée. Pour les spécialistes, une police des polices indépendant du pouvoir aurait son importance. L'affaire provoque un profond malaise dans les rangs policiers. Beaucoup se disent injustement pointés du doigt, alors que l'immense majorité de leur intervention se déroule sans le moindre incident.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info