VIDÉO – Vous pensez savoir d’où viennent vos ancêtres ? Votre ADN dira le contraire

par Capucine MOULAS
Publié le 13 juin 2016 à 21h15
VIDÉO – Vous pensez savoir d’où viennent vos ancêtres ? Votre ADN dira le contraire

GÉNÉALOGIE – Depuis le début du mois de juin, une vidéo postée par Momondo, un comparateur de billets d’avion, est devenue virale. Le site danois invite au "Voyage de l’ADN", en dévoilant les origines surprenantes de 67 participants à partir de leur salive. Nous avons interrogé les organisateurs de la campagne.

Pour comprendre où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient, dit le proverbe. Dans une vidéo publiée début juin, des personnes du monde entier, fières de leurs racines, apprennent à leur grande surprise les origines véritables de leurs ancêtres lointains grâce à un échantillon de leur ADN. Un Anglais serait en réalité à 5% Allemand, un Cubain descendrait de familles d’Europe de l’Est, une Française aurait 35% de sang anglais.

Ces images ont été tournées par un comparateur de vols danois, Momondo , en avril dernier à Copenhague avec 67 participants. Elles visent à promouvoir l’ouverture au monde – et l’entreprise qui les a produites. Vues près de 5 millions de fois sur Youtube , elles ont fait le tour du monde, provoquant un mélange d’émotion et de scepticisme quant à ces tests.


Ce jeune homme cubain apprend que certains de ses ancêtres viennent d'Europe de l'Est.
Ce jeune homme cubain apprend que certains de ses ancêtres viennent d'Europe de l'Est. - LetsOpenOurWorld/YouTube

Dans les coulisses d’une vidéo virale

"L’analyse de l’ADN des participants a été prise en charge par  AncestryDNA , une entreprise reconnue à l’international", défend Line Schjelde, l’une des porte-paroles de cette campagne baptisée " The DNA Journey " et ouverte jusqu’au 16 août aux résidents de 17 pays, dont la France - certains pays ayant des législations strictes à propos de l’analyse génétique.

Les participants ont été choisis principalement pour "leurs origines, la perception qu’ils avaient d’eux-mêmes et du monde et s’il y avait quelque chose de surprenant dans leurs résultats ADN", poursuit Line Schjelde. Le but était également de sélectionner un large panel de nationalités. Les heureux élus ont ensuite découvert les uns après les autres leurs "véritables" origines grâce à une carte (ci-dessous, voici celle de Line Schjelde).


Les résultats de l'analyse ADN de la porte-parole de Momondo.
Les résultats de l'analyse ADN de la porte-parole de Momondo. - Momondo/Line Schjelde

Une analyse comparative des génomes

Mais comment tracer un gène ? Votre ADN vient à 50% de votre père et à 50% de votre mère. Eux-mêmes sont composés de l’identité génétique de leurs parents, et ainsi de suite. Vous êtes la somme génétique de vos ancêtres. "AncestryDNA mesure et analyse le génome complet de la personne, à plus de 700.000 endroits", détaille la porte-parole de Momondo, qui assure que le taux de qualité standard de l’analyse doit atteindre 98%, sans quoi les experts doivent prélever un nouvel échantillon.

"Les résultats révèlent des informations sur l’ethnicité génétique. Des concordances  potentielles  avec d’autres résultats  sont ensuite identifiées, en mettant en lien ceux de la personne aux autres, qui ont également fait le test ADN. Les résultats montreront de quelle région la personne est originaire, sur une base de 26 régions", explique Line Schjelde. En somme, en recoupant les informations collectées avec plusieurs échantillons de salive, les experts parviennent à localiser une partie de votre arbre généalogique.


Dans la vidéo, deux participants apprennent qu'ils sont cousins, grâce à leurs tests ADN. 
Dans la vidéo, deux participants apprennent qu'ils sont cousins, grâce à leurs tests ADN.  - LetsOpenOurWorld/YouTube

Une technique éprouvée

Malgré une évidente mise en scène visant à émouvoir le tout-venant, les résultats peuvent donc s’avérer probants. Rappelons également que  National Geographic  a lancé un projet similaire en 2005 sur 780.000 personnes, pour comprendre l’évolution et l’histoire des populations mondiales. "Constater une telle diversité peut permettre d’ouvrir les yeux, et même de changer la vision que l’on porte sur les personnes de nations différentes", conclue Line Schjelde.

À LIRE AUSSI
>> Quand l’odorat permet d’identifier un criminel
>> "Il était une fois… La Vie" s'offre un petit lifting
>>  Des scientifiques percent le mystère du long cou de la girafe


Capucine MOULAS

Tout
TF1 Info