"Ça, c’est vache" : la drôle de pétition des poulets de Loué avant le Salon de l'Agriculture

par N.K | Reportage TF1 Manon Monnier, Renan Hellec, Léonie Baud
Publié le 22 février 2024 à 18h22

Source : JT 13h Semaine

Alors que le Salon de l'Agriculture ouvre ses portes samedi, les Fermiers de Loué ont lancé une pétition cocasse.
Dans leur viseur : les vaches, grandes vedettes de l'événement.
Une équipe de TF1 est allée à leur rencontre.

Sur l'affiche officielle de l'édition 2024 du Salon International de l'Agriculture, qui se tiendra du samedi 24 février au dimanche 3 mars à Paris, c'est Oreillette, fringante vache de race normande, qui est à l'honneur. Et si à la place de cette grande dame de 5 ans aux lunettes bien dessinées, c'était Barnabé le poulet ou encore Ginette la biquette qui tenaient la vedette lors du Salon ? 

C'est en tout cas ce que souhaiteraient les animaux de la F.E.R.M.E (Fédération des Élevages en Réaction au Monopole des Égéries) ou plus précisément les Fermiers de Loué (Sarthe), qui ont lancé une drôle de pétition le 14 février dernier.

Les cochons, chèvres et moutons veulent aussi être égéries

"Pourquoi toujours les vaches ?", ont écrit en préambule de cette pétition pleine d'humour les éleveurs de volailles de la Sarthe. Ces derniers ont un combat : que les animaux de la ferme puissent aussi être les égéries du Salon de l'Agriculture, alors que les bovins sont bien plus mis en valeur que les autres bêtes depuis la création du rendez-vous en 1844. 

"Aujourd'hui, nous souhaitons dénoncer une injustice. Nous en avons ras la collerette de nous sentir invisibilisés, face au monopole des vaches en tant qu’unique égérie du Salon de l’Agriculture !" peut-on lire dans la pétition en ligne, qui a pour l'heure récolté 334 signatures. "Nous, cochons, chèvres, moutons (et bien d’autres) revendiquons notre droit au titre d’égérie du Salon, place que nos consœurs ruminantes ont couvée pendant 11 ans ! Et ça, c’est vache", ajoute le comité F.E.R.M.E, bien décidé à semer "les graines de la révolte".

La pétition lancée par les Fermiers de Loué (Sarthe), le 14 février 2024.
La pétition lancée par les Fermiers de Loué (Sarthe), le 14 février 2024. - Capture d'écran Change.org

"Le coq et la poule sont aussi de beaux symboles français"

Les poulets de la Sarthe, à la tête de cette rébellion, ont demandé de l'aide à leurs éleveurs. "Il m'a dit : 'Benoît, il faut vraiment que tu fasses quelque chose parce qu'on en a marre de regarder les affiches du Salon et voir tout le temps des vaches. Nous aussi, on est beau, on pourrait être sur l'affiche !'" s'amuse devant la caméra de TF1 Benoît Drouin, éleveur de poulets fermiers Loué et de vaches normandes à Rouez (Sarthe). 

Les poussins, chèvres, porcs, moutons et autres lapins espèrent ainsi retrouver leur portrait sur l'affiche du Salon de l'Agriculture. Mais ce n'est pas pour tout de suite : cette année, c'est donc Oreillette la star du Salon. 

"C'est vraiment l'idée du symbole. On est dans la symbolique, c'est l'élevage français, le bovin, la vache... Mais bon, comme tout symbole, ça peut changer. Le coq, la poule... sont aussi de très beaux symboles français", affirme Benoît Drouin. Un avis qu'Yves de La Fouchardière, directeur des Fermiers de Loué, semble bien partager : "Ça donnera peut-être une idée un jour au Salon de se dire que tous les ans, il faudrait mettre à l'honneur plusieurs bêtes, confie-t-il à TF1. Laissons toujours une vache parce qu'on n'est pas vaches, et laissons de la place aux autres un petit peu à côté." 


N.K | Reportage TF1 Manon Monnier, Renan Hellec, Léonie Baud

Tout
TF1 Info