CHUTES – Sur les quelque 12.000 porteurs qui convoient la flamme olympique à travers le Brésil jusqu’à Rio, certains ont eu des sueurs froides, voire des bleus aux genoux. La dernière chute identifiée : celle de Luiza Helena Trajano dans la ville de Franca près de Sao Paulo.

Transporter la flamme olympique n’est pas sans risque. Pour les J.O. de 2016 au Brésil, près de 12.000 personnes se sont transmis le bâton en feu à travers le pays et vers sa destination finale : la ville de Rio, pour la cérémonie d’ouverture le 5 août prochain. Malheureusement pour ces coureurs, souvent des grands noms locaux du sport, de la politique ou de l’industrie, le chemin est truffé d’embûches, et un dérapage est bien vite arrivé.

Le 19 juillet, alors que la torche transitait par Franca, une ville dans l’état de Sao Paulo, Luiza Helena Trajano, présidente du groupe Magazine Luiza (l’équivalent de Darty au Brésil) en a fait les frais, selon la presse locale . Tout sourire, cette femme d’affaires de 65 ans s’est élancée au cœur de la foule, escortée par des agents de police… avant de chuter face contre le sol. La valeureuse participante s’est toutefois relevée, toujours souriante, pour achever son parcours de 200 mètres vers le prochain relais.


Une malédiction sur les porteurs brésiliens ?

Cet incident fait suite à une première chute, subie par un porteur le 31 mai dernier dans la ville de Recife, dans le Sud du pays.


Dans une vidéo postée le 21 juillet sur le web, un troisième homme aurait été victime du (dangereux) parcours de la flamme olympique, toujours du côté de Sao Paulo.


Plus tôt, le 10 juillet, cette "malédiction" de la flamme s’est abattue sur Henrique Arcoverde, journaliste sportif pour la presse locale et l’un des relayeurs de la torche.


La question demeure… Who’s next ?

À LIRE AUSSI
>> JO 2016 à Rio : dix personnes soupçonnées de préparer un attentat interpellées
>> JO 2016 : le Tribunal arbitral du sport se prononce (lui aussi) en faveur de l’exclusion des athlètes russes
>>  Pinot contraint de déclarer forfait pour les JO


Capucine MOULAS

Tout
TF1 Info