JUSTICE - Un trentenaire a été mis en examen jeudi pour le viol dans la Vienne d'une fillette de neuf ans ainsi qu'une tentative d'enlèvement d'une adulte. Il s'agit de l'individu déjà mis en examen pour le viol d'une septuagénaire en septembre, près de Saumur.

L'homme soupçonné d'avoir violé une fillette dans la Vienne est passé aux aveux. Ce trentenaire, déjà mis en examen pour le viol d'une septuagénaire en septembre près de Saumur, a été mis en examen jeudi suite à l'agression sur la fillette de neuf ans, a fait savoir ce jeudi soir le parquet d'Angers. L'enquête concerne également une tentative d'enlèvement, pour laquelle il a également été mis en examen.

Déjà en détention après sa mise en examen pour le viol près de Saumur, le trentenaire avait été placé en garde à vue mercredi à Angers pour les faits qui lui sont imputés dans la Vienne. "Des gendarmes de la section de recherche de Poitiers sont venus l'entendre et il n'a rien voulu dire. Mais il a reconnu les faits ensuite devant le juge d'instruction jeudi", a déclaré à l'AFP le procureur de la République d'Angers, Eric Bouillard. "Il a dit (au juge) avoir commis ces faits parce qu'il agissait sous l'emprise de drogues", a ajouté le magistrat, précisant qu'il en consommait de plusieurs types. 

des condamnations à plusieurs reprises

Cet homme de 31 ans, sans véritable domicile fixe, avait frappé le vendredi 17 septembre vers 18h30 chez une femme de 74 ans qui lui avait ouvert, à Varennes-sur-Loire (Maine-et-Loire), près de Saumur. Après l'avoir violée, il était parti avec la voiture et les moyens de paiement de la victime.  Deux jours plus tard, le dimanche, il avait tenté de faire monter de force dans sa voiture une femme qui faisait son jogging à Varennes (Vienne). Celle-ci s'était débattue et avait pu s'échapper. Environ une heure plus tard, à quelques km de là, à Villiers (Vienne), il croisait le chemin de la fillette de neuf ans.

L'homme est très défavorablement connu des services de police, avec à son actif 18 condamnations. Il avait été notamment condamné en 2018 à quatre ans de prison pour homicide involontaire dans une affaire de circulation routière et libéré en décembre 2019, d'après le procureur d'Angers.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info