Les propos racistes prêtés à l'entraîneur du PSG, Christophe Galtier - et dont il se défend -, s'inscrivent dans une saison très compliquée pour le club parisien.
Éliminé de la Ligue des champions, l'effectif parisien a été marqué par de nombreuses turbulences.
La star Kylian Mbappé n'a pas hésité à hausser le ton à plusieurs reprises ces derniers mois.

Le 21 mai 2022 devait marquer le début une nouvelle ère. Ce jour-là, le Paris Saint-Germain annonçait en grande pompe la prolongation jusqu’en 2024 (plus une année en option) de son attaquant star Kylian Mbappé. Avec un objectif clairement affiché par les dirigeants parisiens : bâtir le projet parisien autour du joueur de l’équipe de France. Et remporter, enfin, la Ligue des champions, avec un effectif toujours rempli de vedettes, comme Neymar ou Lionel Messi. Presque un an plus tard, les objectifs de la saison sont loin d’avoir été remplis. Pire, le club de la capitale a enchaîné les crises. Récit d'une année décevante pour les Parisiens. 

À l’automne, Mbappé veut déjà s’en aller

L’été suivant, le Paris Saint-Germain fait confiance à Christophe Galtier, alors entraîneur de Nice, pour gérer l’effectif pléthorique des bleu-et-rouge. Il donne d’emblée le ton sur la période de mercato qui s’ouvre alors : "je vais m'adapter à l'effectif que j'ai, je le veux le plus fort possible." La plupart des stars de l’équipe restent au club : Neymar, Lionel Messi, Sergio Ramos, Marquinhos… Plusieurs ventes sont toutefois menées par la direction, et compensées par de nouvelles recrues, dont la plupart affichent des performances décevantes dès le début de saison. 

Dans le même temps, de premières tensions naissent dans l’effectif. Kylian Mbappé reproche publiquement son positionnement sur le terrain à son coach, Christophe Galtier. Après un match contre l’Autriche avec les Bleus, le joueur déclare avoir "beaucoup plus de liberté" en équipe de France. "À Paris, c’est différent, il n’y a pas ça, on me demande de faire le pivot, c’est différent", lance la vedette. Frustré par son rôle et des promesses qu’il juge non tenues de la part du club, Kylian Mbappé lâche à ses dirigeants une bombe au mois d’octobre : il veut quitter Paris, et ce, dès le prochain mercato hivernal. S’il dément ces menaces devant les journalistes, l’épisode marque une nouvelle étape dans l’escalade de tensions entre lui et le club parisien.

Tensions dans le vestiaire et campagne européenne ratée

La Coupe du monde au Qatar, de fin novembre à fin décembre, marque une pause dans la saison parisienne. Conséquence, les états de forme des joueurs parisiens varient au retour de la compétition : si Messi revient auréolé de la victoire argentine, Neymar, lui, est blessé, quand Marquinhos et Mbappé apparaissent déçus. 

L’équipe doit néanmoins se remettre au travail : après n'avoir terminé que deuxième de son groupe de poules en Ligue des champions, elle doit retrouver en huitièmes de finale, dès la mi-février, un adversaire qu'elle connait bien : le Bayern Munich. 

Mais du retour de la trêve jusqu'à l'issue de la double confrontation, le parcours est catastrophique : les Parisiens ne remportent que la moitié de leurs matchs en Ligue 1, et se font éliminer de la Coupe de France par l’Olympique de Marseille, l'ennemi juré. 

De quoi troubler les esprits ? Après une défaite à Monaco, Neymar et Marquinhos se disputent violemment avec le directeur sportif Luis Campos, contribuant à l’ambiance morose du vestiaire parisien, révèle alors L’Équipe

Résultat : après une nouvelle contre-performance, le PSG s’incline (1-0) au match aller contre le club munichois. "Je pense qu'on va faire quelque chose de bien si on se remet tous en bonne santé et qu'on bosse bien les trois prochaines semaines”, veut croire Kylian Mbappé à l’issue de la rencontre. Encore raté : les hommes de Christophe Galtier s’inclinent de nouveau trois semaines plus tard à Munich, encaissant deux buts. Le PSG est une fois de plus éliminé de la coupe d'Europe. 

Mbappé s’agace contre la com’ du club, Galtier englué dans une polémique

Ne reste plus alors que le championnat pour sauver la saison. Et là encore, ça pêche, avec deux défaites à domicile contre Rennes (0-2, le 19 mars) et Lyon (0-1, le 2 avril). Mais le PSG conserve - pour l'instant - la première place du classement. 

Loin des terrains verts, là aussi, les ennuis n'en finissent pas. Le président Nasser Al-Khelaïfi est embourbé dans plusieurs affaires judiciaires depuis le début de l’automne. Il est notamment visé par une enquête pour "enlèvement", "séquestration' et "torture" d’un lobbyiste franco-algérien. 

Début avril, Kylian Mbappé, lui, pousse un nouveau coup de gueule, cette fois contre la communication du club. La raison ? Un clip vidéo publié sur les réseaux sociaux du club à l’occasion de la campagne de réabonnement pour les supporters, où le joueur apparaît presque seul. "Je ne suis pas en accord avec cette vidéo publiée. [...] Le PSG est un grand club et une grande famille, mais il n'est surtout pas le Kylian Saint-Germain", réagit immédiatement le buteur dans une story Instagram. 

Dernière complication en date, et pas des moindres : la nouvelle polémique autour de Christophe Galtier, accusé de racisme pour un ancien responsable de l’OGC Nice. De quoi finir de convaincre ceux en qui doutaient encore que cette saison 2022-2023 n'a rien d'une sinécure pour le PSG.


Theodore AZOUZE

Tout
TF1 Info