Victime d'une nouvelle grosse blessure au genou, Anthony Jelonch forfait pour le Tournoi des Six Nations

par M.G
Publié le 22 janvier 2024 à 12h07, mis à jour le 22 janvier 2024 à 14h36

Source : Sujet TF1 Info

Anthony Jelonch ne participera pas au Tournoi des Six Nations 2024.
Touché aux ligaments croisés du genou droit lors de la victoire de Toulouse contre Bath (31-19), en Champions Cup, doit déclarer forfait.
Le Toulousain Alexandre Roumat (26 ans, 0 sélection) a été appelé par le staff tricolore pour le remplacer.

Les tuiles s'accumulent pour les Bleus. Déjà privé de plusieurs joueurs importants, entre l'impasse d'Antoine Dupont qui se concentre sur la préparation des Jeux Olympiques et les diverses blessures (Pierre Bourgarit, Romain Ntamack, Thibaud Flament, Jean-Baptiste Gros), le staff du XV de France va également devoir se passer d'Anthony Jelonch pour le prochain Tournoi des Six Nations. Le puissant troisième ligne doit déclarer forfait pour l'ensemble de la compétition, a indiqué son entourage à l'AFP. Touché au genou droit, il pourrait même souffrir d'une rupture des ligaments croisés. Un diagnostic du pire qui doit encore être confirmé par des examens plus poussés et qui pourrait être synonyme de fin de saison. 

Genou à terre, Anthony Jelonch ne disputera pas le prochain Six Nations.
Genou à terre, Anthony Jelonch ne disputera pas le prochain Six Nations. - VALENTINE CHAPUIS / AFP

Il s'agit d'un immense coup dur pour les tricolores, qui misent beaucoup sur la complémentarité de l'ancien Castrais avec Gregory Alldritt et Charles Ollivon en troisième ligne. Dans le vestiaire, son absence va, en plus, laisser un énorme vide, lui qui figure parmi les ténors du vestiaire. D'autant plus que son remplaçant, Alexandre Roumat (26 ans, 0 sélection) est inexpérimenté au niveau international.

L'histoire se répète...

Mais c'est sans doute sur le plan personnel que la pilule risque d'être la plus difficile à avaler. Anthony Jelonch (27 ans, 29 sélections) a, en effet, déjà vu sa saison précédente être amputée en raison d'une rupture des ligaments croisés, cette fois du genou gauche. Revenu en un temps record à la compétition, il a intégré de justesse le wagon pour la Coupe du monde et est monté en puissance physiquement au fil des semaines, se reprochant récemment de son meilleur niveau. Des efforts finalement réduits à néant par un rude contact, sur une tentative de plaquage, contre les Anglais de Bath, ce dimanche (victoire de Toulouse 31-19), lors duquel il a "senti son genou bouger", dixit son entraîneur Ugo Mola. 

Après sa décevante élimination en quarts de finale de "sa" Coupe du monde contre l'Afrique du Sud (28-29), la France veut rapidement remettre les pendules à l'heure en remportant le prochain Tournoi des Six Nations, lors duquel elle dispose d'un calendrier favorable. Cette nouvelle page, premier acte du deuxième "mandat" de Fabien Galthié, débute le 2 février (21h, en direct commenté sur TF1Info), avec la réception de l'Irlande. 


M.G

Tout
TF1 Info