Un déséquilibré a blessé au couteau plusieurs personnes, jeudi 27 octobre, dans un centre commercial à Assago, en périphérie de Milan.
L'attaque à l'arme blanche a fait au moins un mort et cinq blessés, dont le footballeur Pablo Mari, qui faisait ses courses en famille.
Touché assez profondément au dos, le défenseur espagnol de 29 ans, qui évolue à l'AC Monza, a dû subir une opération.

Il a échappé de peu à la mort. Prêté cette saison par Arsenal au promu italien Monza, Pablo Mari a été sauvagement poignardé dans un centre commercial, jeudi 27 octobre à Assago, en périphérie de Milan. Un homme de 46 ans, souffrant de troubles psychiatriques, a dérobé un couteau dans un hypermarché du "Milanofiori", avant de s'en prendre à des passants. 

L'agresseur a été désarmé par Massimo Tarantino, champion d'Italie en 1990 avec le Naples de Diego Maradona. "Je n'ai rien fait, je ne suis pas un héros", a affirmé dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport l'ancien Intériste. Cette violente attaque a fait au moins cinq blessés, dont le footballeur espagnol de 29 ans Pablo Mari, et un mort. "Un jeune employé du supermarché (...) a malheureusement perdu la vie", a annoncé le président de la région Lombardie Attilio Fontana, dans un message posté sur les réseaux sociaux, précisant que les autres victimes "ne semblent heureusement pas en danger de mort".

J'ai vu une personne mourir devant moi
Pablo Mari, défenseur de l'AC Monza

Transféré dans la soirée à l'hôpital Niguarda par hélicoptère, Pablo Mari souffre d'une blessure à l'arme blanche "assez profonde dans le dos". Conscient, le défenseur central a raconté le drame à La Gazzetta dello Sport, depuis son lit d’hôpital. "J'ai eu de la chance. J'ai vu une personne mourir devant moi. J'étais avec mon bébé et j'ai ressenti une douleur atroce dans mon dos. Puis j'ai vu cet homme poignarder une personne à la gorge", a confié au quotidien sportif italien le joueur formé à Valence.

Peu de temps après l'attaque, Pablo Mari a reçu la visite à son chevet de son entraîneur Raffaele Palladino et du directeur général du club Adriano Galliani. "Heureusement ses organes vitaux, comme les poumons, n'ont pas été touchés. Sa vie n'est pas en danger", a rassuré l'éternel bras droit de Silvio Berlusconi, d'abord au Milan AC puis à l'AC Monza. "Il a quelques blessures mais pas très graves. Il est conscient. Il a eu la force de plaisanter en me disant qu'il sera sur le terrain lundi." 

L'Espagnol, qui faisait des courses avec sa femme et son fils, ne devrait pas retrouver les pelouses de sitôt. Mais il a été opéré avec succès, vendredi 28 octobre, a fait savoir son club. "L'opération s'est bien déroulée et une hospitalisation de deux ou trois jours est à prévoir", a-t-il informé dans un communiqué. "Ce type de blessure musculaire nécessite généralement deux mois de repos avant de pouvoir reprendre une activité physique."

"Cher Pablo, nous sommes tous ici à tes côtés et ceux de ta famille, nous t'aimons", avait auparavant tweeté l'actuel 15e du championnat d'Italie en guise de message de soutien à son joueur. "Continue à te battre comme tu sais le faire, tu es un guerrier et tu vas bientôt guérir."


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info