À l'unanimité, Victor Wembanyama a été désigné "rookie de l'année".
Le joueur de 20 ans confirme ainsi une fois de plus les attentes immenses qu'il a suscitées.
C'est la première fois qu'un tricolore se voit offrir cette récompense.

Une nouvelle preuve, s'il en fallait, que la "Wemba-mania" n'est pas infondée. Lundi 6 mai, la NBA a désigné Victor Wembanyama "rookie de l'année", un titre qui récompense le meilleur débutant. Le joueur de 20 ans, qui enflamme les parquets nord-américains depuis un an, valide ainsi une première saison convaincante avec les Spurs de San Antonio, malgré des résultats collectifs décevants (14e place sur 15 à l'Ouest). Le prodige du basket est également le premier Français à recevoir ce trophée.

Des statistiques affolantes

Drafté en N.1 en juin dernier, celui qui est surnommé "Wemby" n'a pas cessé de confirmer les attentes qu'il a suscitées lors de son arrivée en NBA. Lors de 71 des 82 rencontres de sa franchise - il a été mis au repos pour quelques alertes à une cheville -, le Français a affiché en moyenne 21,4 points, 10,6 rebonds, 3,9 passes et 3,6 contres.

Des statistiques affolantes, surtout pour un débutant, qui ont permis au panel de 99 personnalités des médias suivant la NBA de lui attribuer le titre à l'unanimité. "Je savais que pour y arriver, je devais être bon individuellement et dominant sur le terrain", a réagi Wembanyama. Le titre de rookie de l'année "a toujours été très important et je suis heureux que ce soit enfin officiel".

Bien que peu victorieux avec les Spurs (22 victoires, 60 défaites), le géant de 2,24 mètres a illuminé la ligue de son talent, devenant immédiatement l'un des favoris des fans. Il a été le troisième joueur ayant généré le plus de vidéos "vues" sur les réseaux sociaux (1,3 milliard) d'après la NBA, derrière les superstars LeBron James (1,9) et Stephen Curry (1,7).

Ce premier titre en NBA en appelle d'autres, et dès cette année, puisqu'il fait partie des trois finalistes pour la récompense de "défenseur de l'année", en compagnie de son compatriote Rudy Gobert et du pivot de Miami Bam Adebayo. Ses chances de remporter le titre sont cette fois bien plus incertaines, face à deux joueurs All-Star expérimentés.

Actuellement au repos alors que les équipes les plus fortes de la ligue bataillent en play-offs, le joueur va pouvoir se concentrer sur les Jeux olympiques de cet été. Il ne fait aucun doute que le géant sera appelé le 16 mai prochain par le sélectionneur Vincent Collet qui compte sur son ancien joueur aux Metropolitans 92 pour briller lors de sa première compétition internationale senior. "Hâte de vous voir aux Jeux", a d'ailleurs salué sur X le Premier ministre Gabriel Attal dans un message de félicitations pour son titre.


Aurélie LOEK avec AFP

Tout
TF1 Info