Rivalité historique, constellation d'étoiles... la NBA fait son grand retour à Paris

Publié le 13 janvier 2023 à 9h55, mis à jour le 8 janvier 2024 à 9h22

Source : Sujet TF1 Info

La NBA est de retour à Paris, après trois années d'attente en raison de la pandémie de Covid, qui a bouleversé les plans initiaux.
Le NBA Paris Game 2023 opposera, jeudi 19 janvier, les Chicago Bulls de Zach LaVine aux Detroit Pistons de Killian Hayes, à l'Accor Arena.

La NBA revient à Paris. Et cette fois, elle compte s'y installer pour de bon, et ce, pour "de nombreuses années", comme le promettait en 2020 son patron, le commissionner Adam Silver. Il y a trois ans, la puissante Ligue nord-américaine de basket-ball avait installé son grand barnum en France dans le cadre des NBA Global Games, à l'occasion d'un match de saison régulière entre les Charlotte Hornets et les Milwaukee Bucks. Ravie de l'engouement suscité, avec des places qui s'étaient arrachées en quelques minutes à peine, elle avait prévu de revenir dans la capitale dès 2021. Malheureusement, quelques semaines plus tard, le Covid-19 a poussé ses dirigeants à différer leur retour dans l'Hexagone.

Il aura finalement fallu attendre trois ans. Trois longues années pour que Paris accueille à nouveau une rencontre de la plus grande Ligue du monde. La NBA va reprendre ses quartiers, jeudi 19 janvier, à l'Accor Arena, avec une affiche prestigieuse, la toute première à être délocalisée en Europe depuis l'émergence du coronavirus. Elle mettra aux prises les Chicago Bulls, la franchise mythique de Michael Jordan, six bagues NBA dans les années 90, et les Pistons de Detroit de Killian Hayes, l'ancien meneur de Cholet, qui fouleront le parquet de la capitale française pour la première fois, après s'être déjà exportés à Londres en 2013 et à Mexico en 2019. 

Au menu de cette folle soirée, l'événement basket de l'année en France : une rivalité historique de la Conférence Est et une constellation d'étoiles (DeMar DeRozan, Zach LaVine, Nikola Vucevic du côté de l'Illinois, Bojan Bogdanovic, Saddiq Bey et Hamidou Diallo pour le Michigan).

Comme en 2020, le public français peine à dissimuler son enthousiasme pour ce NBA Global Game 2023. Preuve de l'attente autour de ce match pas comme les autres, cette année encore, les 16.000 tickets, mis à prix à un tarif officiel jugé exorbitant (entre 80 et 875 euros en tribunes classiques, jusqu'à 1875 euros en courtside), ont trouvé preneurs en moins de cinq minutes. En parallèle, la plateforme de réservation en ligne Hotels.com, partenaire voyage officiel de la NBA, a observé une augmentation des recherches de 55% pour les hôtels parisiens le jour du match (19 janvier), comparé à la semaine suivante (26 janvier).

Cela s'explique, en partie, par l'intérêt des fans tricolores pour la grande Ligue. "Paris a une immense communauté basket. À chaque fois que l'on y va, je suis juste impressionné par les fans que l'on voit, et la façon dont ils suivent la saison NBA", assurait à l'AFP B.J. Armstrong, ancien meneur de Chicago, triple champion NBA (1991, 1992, 1993) et All-Star 1994. 

Et cette passion est d'autant plus décuplée qu'il s'agira des Bulls, déjà passés par Paris en 1997, à l'occasion de l'Open McDonald's, où ils avaient affronté le PSG Racing de Richard Dacoury. Selon l'étude "Alley-oop on part en vacances", réalisée auprès de 2000 fans français de basket-ball (du 12 au 14 décembre 2022), parmi toutes les équipes de la NBA, ces derniers choisiraient en grande majorité d'assister en priorité à un match de la franchise de Chicago. Presque 80% d'entre eux souhaitent d'ailleurs sa victoire sur les Pistons. À Bercy, les héritiers de "MJ" joueront "à domicile". 


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info