Boudjellal : "Je pense connaître un favori" pour le rachat de l’OM

Michael Beaupres de Monsales
Publié le 6 mai 2016 à 19h22
Boudjellal : "Je pense connaître un favori" pour le rachat de l’OM

TRACTATIONS – Depuis que Margarita Louis-Dreyfus a annoncé que l’Olympique de Marseille est en vente, les rumeurs vont bon train concernant l’identité du futur repreneur. Mourad Boudjellal, le président du RCT, y a ajouté son grain de sel puisqu’il a annoncé savoir qui est en pole position.

L’avenir sur le moyen-long terme de l’OM dépasse même la sphère du football. La proximité géographique entre Toulon et Marseille (65 km) rapproche les deux équipes et Mourad Boudjellal, le truculent président du RCT, s’est un peu épanché sur le sujet de la future vente du club phocéen qui devrait intervenir dans les prochaines semaines. "Je pense connaître le favori mais ce n’est pas fait" a-t-il déclaré en conférence de presse ce vendredi tout en prenant soin de ne pas donner plus d’indications sur ce repreneur potentiel.

"Il y a une véritable place à prendre dans le football dans le cœur des Français"

L’homme fort des triples champions d’Europe énumère ensuite les arguments qui pourraient convaincre le successeur de MLD d’investir sur la Canebière en faisant un parallèle avec le Paris Saint-Germain version QSI. "L’OM est un beau club qui attire. Aujourd’hui, il y a un contexte particulier avec l’hégémonie du PSG. Il y a une véritable place à prendre dans le football dans le cœur des Français. Malgré ses titres de champions de France, le PSG a le handicap d’être estampillé "made in Qatar", ce qui n’est pas pour plaire à tout le monde. Et d'ajouter avec la fibre patriote : aujourd’hui, le club qui arrivera à concurrencer le PSG, tout en conservant un ADN bleu-blanc-rouge, a un très grand avenir. L’OM inquiète parce qu’il peut réaliser ce challenge."

A LIRE AUSSI
>>
Mohed Altrad intéressé par le rachat de l'OM
>>
Jean-Pierre Papin (aussi) veut revenir à l'OM, pour "aider" 

Mohed Altrad, patron du MHR (Montpellier Héraut Rugby) avait fait part de son intérêt pour éventuellement reprendre le club. Mais pour Boudjellal, le procédé utilisé par l’homme d’affaires d’origine syrienne n’est pas adéquat : "Je ne suis pas certain que la meilleure façon de racheter l’OM soit de dire son intérêt dans les médias, car ça veut dire +20% d’entrée. Il vaut mieux dire qu’on n’est pas intéressé. Connaissant Mohed Altrad, qui est un fin tacticien, un homme d’affaires exceptionnel, je ne suis pas sûr que ce soit ses méthodes d’avouer son intérêt car ça fait monter le prix."

Selon l’AFP, trois candidatures pour reprendre l’OM sont en bonne position, notamment celle d’un client du banquier Pablo Dana, qui travaille à Dubaï. Le flou demeure sur l’identité de cet homme qui n’aurait pas peur de reprendre le flambeau puisqu’il serait disposé à injecter 300 millions d’euros dans le club.


Michael Beaupres de Monsales

Tout
TF1 Info