Chants contre Emiliano Sala : un chef de groupe de supporters niçois interdit de stade

A Lo.
Publié le 13 mai 2022 à 19h23

Source : TF1 Info

Le club de l'OGC Nice a décidé d'interdire de stade un chef de groupe de supporter.
Cette sanction a été imposée en répercussion au chant moquant la mort d'Emiliano Sala, entonné par les ultras niçois mercredi soir.
Ce chant avait indigné tout le football français.

Sans attendre les sanctions de la commission de discipline de la Ligue, le club de l'OGC Nice a voulu agir. Dans un communiqué, celui-ci a annoncé sa décision de suspendre un chef de groupe de supporters de la tribune "Populaire Sud" de son stade. Une réaction au chant odieux moquant Emiliano Sala qui avait été entonné lors du Nice-Saint-Etienne mercredi soir, quatre jours après la défaite en Coupe de France, contre Nantes.

"Un message de tolérance zéro" face à cette "provocation"

"En tant que club, notre rôle est de sanctionner ceux qui portent atteinte à l’OGC Nice, à son public et à son image", a justifié le président du club azuréen, Jean-Pierre Rivère, évoquant "un message de tolérance zéro" face à cette "provocation". "Le 'capo' qui animait la tribune mercredi s’est ainsi vu signifier une interdiction commerciale de stade par le club. Elle prend effet dès ce week-end. Ce travail en profondeur se poursuivra dans les prochains jours, notamment au fil de l’instruction menée par nos services et les autorités suite aux plaintes déposées", a-t-il ajouté.

"Nous sommes atterrés par les paroles chantées mercredi soir. Nous avons immédiatement marqué notre indignation et un sentiment de honte a envahi chacun d’entre nous. Un tel acte est injustifiable", estime encore Jérôme Rivère dans le communiqué publié vendredi. Un nouvel hommage en mémoire au footballeur italo-argentin est prévu durant le prochain match de Nice, samedi soir. L'équipe reçoit Lille pour la 37e et avant-dernière journée de L1.


A Lo.

Tout
TF1 Info