Mai 68, 50 ans après

La face cachée de Mai 68 : un historien raconte l'occupation de la FFF par des footballeurs

Propos recueillis par Yohan ROBLIN
Publié le 22 avril 2018 à 7h00
La face cachée de Mai 68 : un historien raconte l'occupation de la FFF par des footballeurs
L'essentiel

L'ŒIL D'UN HISTORIEN - En Mai-68, la contestation étudiante et ouvrière ébranle la France. La révolte s'étend jusqu'au milieu du ballon rond, où quelques joueurs amateurs occupent les locaux de la Fédération française pour réclamer que "le football soit rendu aux footballeurs". L'historien Alfred Wahl raconte cette tentative de putsch à LCI.

Au printemps 68, la contestation gagne la France dans son ensemble. Le 22 mai au petit matin, emboîtant le pas des étudiants et des ouvriers, un groupe de footballeurs amateurs, épaulé par des journalistes du Miroir du football, un magazine d'obédience communiste, entre dans le mouvement. Pendant cinq jours, jusqu'au 27 mai, ils occupent le siège de la Fédération française (FFF) pour réclamer que "le foot soit rendu aux footballeurs". Ils dénoncent notamment l'argent roi à profusion et la mainmise des dirigeants, ceux qu'ils appellent "les pontifes", accusés de servir leurs propres intérêts aux dépens du sport.

Auteur de l'article "Le mai 68 des footballeurs français" et de l'ouvrage "Les archives du football. Sport et société en France (1880-1980)" aux éditions Gallimard, l'historien Alfred Wahl est l'un des premiers à avoir investi le champ de l'histoire du foot. Le professeur émérite à l'université de Metz revient pour LCI sur cet épisode méconnu des événements de Mai-68.

ARCHIVE - Il y a 50 ans, Mai-68 commençaitSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Un monde éloigné et écarté des problèmes sociaux, économiques et politiques

Alfred WAHL

Qui aurait pu imaginer ce qu'il allait se passer en Mai-68 ?

Alfred WAHL