Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Contre la guerre, le monde du sport affiche sa solidarité avec l'Ukraine

La rédaction de TF1 Info
Publié le 27 février 2022 à 7h55
JT Perso

Source : JT 13h WE

Joueurs et clubs ont partagé leur soutien à l'Ukraine et leur opposition à l'invasion russe.
L'émotion des footballeurs ukrainiens Vitaliy Mykolenko et Oleksandr Zinchenko a touché en Angleterre.

Animations visuelles et messages pacifistes, minutes de silence ou d'applaudissements, drapeaux ukrainiens, stades de seconde et première divisions illuminés en jaune et azur : dans toute l'Europe des messages de paix ont émaillé les rencontres sportives ce samedi. 

Les joueurs du Paris Saint-Germain et de Saint-Etienne, qui s'affrontaient samedi soir, ont déployé une banderole avec écrit "Paix pour tous", alors que le speaker du Parc des Princes rappelait, sans jamais condamner l'attaque russe, l'importance du "dialogue et de la diplomatie" pour trouver la paix. 

Emotion en Premier League

Sur les pelouses du championnat anglais, la plupart des matchs de Premier league du jour ont été marqués par des manifestations de soutien à l'Ukraine, des tribunes jusqu'aux joueurs. Vitaliy Mykolenko et Oleksandr Zinchenko, deux coéquipiers de l'équipe nationale ukrainienne qui devaient s'affronter,  se sont enlassés, visiblement émus, avant un match opposant leurs équipes respectives d'Everton et de Manchester City. L'équipe d'Everton est sortie des vestiaires avec une banderole "Nous soutenons l'Ukraine", tandis que les joueurs de Manchester City sont sortis avec le drapeau ukrainien drapé sur eux. Jeudi soir, le Oleksandr Zinchenko avait été aperçu à une veillée de prières devant la bibliothèque de Manchester. 

Pendant le match Brighton-Aston Villa, Matty Cash a célébré son but en révélant, sous son maillot, un hommage à son coéquipier en sélection polonaise Tomasz Kedziora, qui joue pour le Dynamo Kiev. 

La ligue allemande de football (DFL) avait annoncé que tous les matchs de première et seconde division arboreraient des signes de paix et de sympathie envers l'Ukraine ce week-end. Une minute de silence a été observée lors du match Bayern Munich contre Eintracht Francfort. Le joueur phare de l'équipe bavaroise, l'attaquant Robert Lewandowski portait un brassard avec le drapeau ukrainien. 

"Nous sommes solidaires"

Des messages similaires ont été projetés sur les écrans et dans les tribunes des championnats italiens, espagnols et à travers l'Europe. Mais aussi dans d'autres sports. En rugby, le stade de Twickenham, qui accueillait la rencontre du Tournoi des six nations opposant Angleterre et Pays-de-Galles, affichait un message sans ambiguïté : "L'Angleterre et le pays de Galles condamnent fermement l'invasion agressive de l'Ukraine. Nous sommes solidaires avec eux."

En Tennis, à peine venait-elle de remporter le tournoi de Doha, au Qatar, que Polonaise Iga Swiatek dédiait sa victoire "à toutes les personnes qui souffrent en Ukraine". "Voir ces images est vraiment émouvant pour moi, a-t-elle ajouté, Je n'aurais jamais imaginé que des choses comme ça se passent dans le pays qui se trouve à côté du mien."

Jeudi soir à Cordoue, lors du match de basket entre l'Espagne et l'Ukraine (88-74) comptant pour les qualifications pour le Mondial 2023, les joueurs ukrainiens avaient été chaudement applaudis à leur sortie du bus, durant les hymnes et à la fin du match. Certains d'entre eux avaient un message "No war" inscrit au marqueur sur les joues.


La rédaction de TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info