Coupe Davis : Yannick Noah s'est (déjà) entretenu avec Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Gilles Simon

Hamza Hizzir
Publié le 17 septembre 2015 à 13h19
Coupe Davis : Yannick Noah s'est (déjà) entretenu avec Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Gilles Simon
L'essentiel

TENNIS - Alors que sa nomination au poste de capitaine de l'équipe de France, en lieu et place d'Arnaud Clément, n'est pas encore officielle, Yannick Noah s'est déjà mis au travail...

Ne confiez surtout pas vos secrets à Jean Gachassin ! Car le président de la Fédération française de tennis (FFT) est du genre à mettre les pieds dans le plat. On se souvient qu'en novembre dernier, en pleine finale de Coupe Davis face à la Suisse, le dirigeant avait mis à mal toute la communication de l'équipe de France, qui voulait cacher au grand public et à l'adversaire la blessure de Jo-Wilfried Tsonga, lâchant : "Oui, Jo a une douleur au coude mais j'espère qu'il pourra jouer demain." Dans la même veine, le patron de la Fédé a surpris son monde mercredi, surtout l'intéressée (qui a aussitôt démenti), en affirmant qu'Amélie Mauresmo avait candidaté au poste de capitaine des Bleus. Alors que chacun sait qu'il est promis au seul Yannick Noah, ce que Gachassin a ainsi confirmé indirectement.

Les reproches de Clément à Tsonga

Ce jeudi, Le Parisien révèle même que le futur successeur d'Arnaud Clément est déjà aux affaires, puisqu'il s'est récemment déplacé en personne pour rencontrer Richard Gasquet et Gilles Simon, en plus de s'être longuement entretenu au téléphone avec Jo-Wilfried Tsonga. C'est le cas de ce dernier qui a tout déclenché,  L'Équipe affirmant en outre ce même jour que Clément reprochait de nombreux manquements à son leader et avait pris la décision de ne plus le sélectionner début 2016. En fait, Tsonga et Gasquet sont entrés en rébellion contre leur capitaine juste après l'élimination des Bleus à Londres contre la Grande-Bretagne, ce qui a poussé la FFT à acter son éviction dès juillet.

EN SAVOIR + >>  Equipe de France de Coupe Davis : le putsch raté de Yannick Noah

Celle-ci sera officialisée dans les tous prochains jours, tandis que la nomination de Noah suivra en début de semaine prochaine. Il faut se souvenir qu'en décembre 2014, le dernier vainqueur français de Roland-Garros avait tenté, via une sortie médiatique remarquée, une sorte de putsch qui ne disait pas son nom. En vain, Arnaud Di Pasquale, le DTN du tennis français, indiquant que Clément "a été reconduit par la FFT" après décision "unanime des joueurs". Qui sont donc les véritables décideurs. Un sacré paradoxe, alors que Noah a justement été choisi pour sa poigne et son autorité, à même de restreindre les trop grandes libertés prises par les joueurs.  

EN SAVOIR +
>>  VOTRE AVIS - Vous avez dit non à Noah à la tête de l'équipe de France
>> "Noah capitaine, un secret de polichinelle" pour Arnaud di Pasquale