La Coupe du monde 2022 sur TF1

Qui sont-ils, où jouent-ils... Que vaut la sélection du Qatar ?

par Maxence GEVIN
Publié le 18 novembre 2022 à 16h16
JT Perso

Source : TF1 Info

Pays organisateur, le Qatar participe cette année à la première Coupe du monde de son histoire.
Désormais 50e nation au classement FIFA, "Les Bordeaux" ont connu une progression linéaire ces dernières années.
Au point de pouvoir nourrir des ambitions dans un groupe A relevé ?

Le petit émirat du Golfe a bien grandi. Longtemps raillé pour ses recours réguliers, presque systématique, à la naturalisation sportive, le Qatar a fortement évolué ces dernières années. "Quand je suis arrivé, l'équipe nationale était composée de joueurs issus de pays étrangers qui avaient déjà une culture de foot, des Africains et des voisins du Qatar qui étaient naturalisés", raconte le technicien français Philippe Troussier, nommé sélectionneur en 2004. 

Nouveau projet et infrastructures ultra-modernes

Mais dans le sillage d'une législation plus stricte de la FIFA sur la naturalisation, Al-Annabi ("Les Bordeaux" en arabe, ndlr) ont engagé un travail de profondeur. Les dirigeants ont impulsé "un élan pour créer une attractivité sportive en organisant des tournois majeurs (à commencer par les Jeux asiatiques en 2006, ndlr) et en dotant le pays d'infrastructures". C'est ainsi, en 2004, que le Qatar fonde l'Aspire Academy, un centre de formation et de détection des futurs talents ultra-moderne. 

Avec cet immense complexe de 250 hectares, l'objectif est simple : former les champions (locaux de préférence) de demain. Lesquels évoluent ensuite dans le championnat local. S'appuyant sur les préceptes de l'école espagnole, ce projet titanesque est mis au centre du futur de l'équipe nationale. "Cette stratégie de construction de long terme est complètement étonnante au Qatar, où on est dans l'éphémère", juge l'ancien coach de Lorient et du Stade rennais, Christian Gourcuff, passé par Al Gharafa (anciennement Al-Ittihad) en 2002-2003 et 2018-2019.

Des résultats sportifs encourageants...

Le Qatar n'a donc pas attendu l'attribution de "sa" Coupe du monde (2010) ni même de prendre les commandes du Paris Saint-Germain (2011) pour engager sa mue. Une transformation qui commence à porter ses fruits, le Qatar étant désormais 50e nation au classement FIFA (avec une progression jusqu'au 42e rang). C'est mieux que l'Arabie Saoudite (51) ou encore le Ghana (61), également qualifiés pour ce Mondial. L'Australie (38), le Canada (41), le Cameroun (43) et l'Équateur (44), aussi présents au rendez-vous, naviguent dans les mêmes eaux. 

Le nombre d'étrangers en sélection a, lui aussi, considérablement diminué : la plupart des 26 joueurs sélectionnés ayant fait leurs gammes au pays, parfois même dès l'adolescence via l'Aspire Academy. Parmi les cadres, seuls Boualem Khoukhi (84 sélections, né en Algérie), Karim Boudiaf (108 sélections, né en France) et Pedro Miguel (78 sélections, né au Portugal) ont bénéficié d'une naturalisation sportive. 

...avec un titre à la clé

Mais alors que vaut cette sélection sur le plan sportif ? Sous la houlette de Félix Sanchez, sélectionneur depuis 2017 - après des expériences à la Masia (centre de formation du FC Barcelone, ndlr), l'Aspire Academy et les équipes de jeunes qataries -, Al-Annabi se sont considérablement améliorés au cours de la dernière décennie. S'appuyant sur un style de jeu direct, le technicien a notamment mené son équipe vers une victoire convaincante lors de la Coupe d'Asie des nations 2019, avec sept succès en autant de rencontres (dont certains de prestige contre le Japon (3-1), la Corée du Sud (1-0) et l'Arabie Saoudite (2-0)).

Si le Qatar n'a pas remporté le moindre match lors de la Copa America 2019, à laquelle il a été invité, il a atteint la demi-finale de la Gold Cup 2021, seulement éliminé par les États-Unis (1-0), futurs vainqueurs. Il a aussi décroché une 3e place encourageante à la Coupe Arabe 2021, ne s'inclinant en demi-finales qu'en prolongation contre l'Algérie (1-2, a.p). 

"Les Bordeaux" connaissent donc certainement la période la plus faste de leur histoire. Malgré tout, les coéquipiers du gardien et capitaine, Saad Al-Sheeb (32 ans), peinent toujours autant contre les grosses nations, notamment européennes. Ils se sont ainsi sèchement inclinés contre le Portugal (1-3 puis 0-3), la Serbie (0-4 et 0-4) ou encore l'Irlande (0-4) en 2021. En septembre dernier, ils ont également coulé contre... les espoirs croates (0-3). 

Évidemment, je ne parle pas de gagner la Coupe du monde

Félix Sanchez

Pendant la Coupe du monde, l'objectif premier sera donc de faire bonne figure dans un groupe assez relevé (Sénégal, Équateur, Pays-Bas). "Évidemment, je ne parle pas de gagner la Coupe du monde, mais jouer à un bon niveau contre ces trois adversaires est notre défi. Après, c’est le foot et tout peut arriver. En contre, nous pouvons être dangereux", a déclaré Félix Sanchez. 

Une qualification pour la suite de la compétition semble improbable, mais les joueurs qataris, qui se connaissent par cœur, ont un coup à jouer. En effet, les 26 sélectionnés pour le tournoi évoluent tous dans le championnat local, la Qatar Stars League. Environ deux tiers d'entre eux portent même le maillot d'Al-Sadd et Al-Duhail, les deux grands clubs locaux. Habitués à jouer ensemble, ils peuvent s'appuyer sur leur vécu collectif pour faire douter les autres sélections. 

Lire aussi

En plus de leur trio (Hatem, Boudiaf, Al-Haydos) du milieu de terrain très expérimenté (120 capes en moyenne), les joueurs de Felix Sanchez peuvent compter sur la complémentarité du duo Almoez Ali-Akram Afif pour faire la différence. Ce dernier, auteur de 21 buts et 30 passes décisives en sélection, fait d'ailleurs figure de leader technique et de principale menace. Le meneur de 26 ans, très créatif et précieux sur les coups de pied arrêtés, devra obligatoirement aligner les grandes performances pour permettre aux siens d'espérer quoi que ce soit lors de ce Mondial. De préférence dès ce dimanche 20 novembre, en ouverture du tournoi contre l'Équateur (17h00, en direct sur TF1 Info). 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info