La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde : "On est là pour jouer au football", répond Guendouzi à la ministre des Sports

Dylan Veerasamy
Publié le 24 novembre 2022 à 18h10
JT Perso

Source : TF1 Info

Mattéo Guendouzi a répondu aux propos de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, sur les actions possibles des Bleus en faveur des droits de l'Homme.
L'international français a estimé que les Bleus n'étaient pas "insensibles à cette situation", mais que la priorité restait le football.

Les affaires du brassard One Love, interdit par la Fifa, et des droits humains continuent de faire des émules au Qatar, y compris au sein de la sélection française.

Pour la ministre des Sports, les Bleus sont "libres de s’exprimer"

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, s’est exprimée sur la question ce jeudi 24 novembre au matin sur l’antenne de Public Sénat, en déclarant que les joueurs de l’équipe de France "pourront être libres de s’exprimer, d’utiliser ces espaces de liberté pour porter leurs messages" durant les semaines à venir, tout en rappelant l’engagement montré par les joueurs allemands. "Je crois que la décision prise par la Fifa d'interdire ce brassard One Love n'a pas fini de faire couler de l'encre. Est-ce que j'aurais aimé qu'il y ait un espace de pleine liberté ? La réponse est clairement oui. Est-ce qu'il reste des espaces de liberté où notre équipe de France peut continuer à exprimer son engagement en faveur des droits humains ? La réponse est oui", a-t-elle notamment déclaré.

Interrogé sur les propos de la ministre des Sports à l’occasion de la conférence de presse des Bleus, ce jeudi, Mattéo Guendouzi, le milieu de terrain des Bleus et de l’Olympique de Marseille a rappelé notamment que les Bleus avaient prévu, dans une lettre publiée le 15 novembre dernier, d’œuvrer en faveur de la défense des droits humains au Qatar : "C'est une femme politique. Elle dit ce qu'elle veut. On a fait un communiqué pour dire ce qu'on pensait".

Lire aussi

Avant d’ajouter que l’objectif sportif restait une des priorités des Bleus au Qatar. "On est là pour jouer au football, prendre du plaisir. On n'est pas insensibles à cette situation mais on est là pour jouer au football jusqu'à la fin", a précisé l’international français de 23 ans.


Dylan Veerasamy

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info