La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde 2022 : le jour où la Marseillaise a été sifflée lors de France-Tunisie

Publié le 29 novembre 2022 à 8h00
JT Perso

Source : TF1 Info

Les Bleus affrontent ce mercredi la Tunisie pour leur dernier match de poule de la Coupe du monde.
Il y a douze ans, cette même affiche avait donné lieu à une vive polémique.
Au Stade de France, des sifflets avaient accompagné la Marseillaise.

C'est une affiche qui rappelle bien des mauvais souvenirs aux suiveurs de l'équipe de France. Pour la cinquième fois de leur histoire, les Bleus affrontent mercredi 30 novembre la Tunisie, pour leur troisième rencontre de la Coupe du monde. Si le bilan sportif demeure positif (deux victoires, deux nuls), il faut se tourner vers les tribunes pour trouver l'un des faits les plus marquants de ces confrontations.

Nous sommes le 14 octobre 2008. L'équipe de France dirigée par Raymond Domenech dispute deux matchs amicaux de rang au Stade de France, dont celui face à la Tunisie. Quelque 60.000 personnes prennent place dans l'enceinte dyonisienne, dont une majorité de supporters des "Aigles de Carthage". Les policiers chargés du renseignement mettent alors en garde : l'hymne national français pourrait être "perturbé".

Un "scandale" devenu politique

Pour éviter toute tension, les organisateurs invitent deux chanteuses franco-tunisiennes, Lââm et Amina, à interpréter les hymnes nationaux, après l'entrée des 22 acteurs mélangés sur la pelouse. Une tentative d'apaisement sans réussite : comme face au Maroc un an plus tôt, et à l'Algérie en 2001, des sifflets descendent des tribunes lorsque résonne La Marseillaise.

Cette bronca monumentale contre l'hymne national se transforme rapidement en affaire politique. La ministre des Sports de l'époque, Roselyne Bachelot, ainsi que son secrétaire d'État, Bernard Laporte, se disent "choqués" par ce geste contre un "symbole de la République française". Le lendemain, le Premier ministre François Fillon va même plus loin, et souhaite "interrompre les matchs lorsque les hymnes nationaux, quels qu'ils soient, sont sifflés". Le chef du gouvernement aurait d'ailleurs souhaité que la Fédération française de football (FFF) annule la rencontre après cet événement.

Lire aussi

Des incidents qualifiés de "scandaleux" par le président de la République du moment, Nicolas Sarkozy, qui convoque le président de la FFF Jean-Pierre Escalettes. À l'issue de la réunion, Roselyne Bachelot annonce que tout match sera "immédiatement arrêté" lorsque la Marseillaise sera conspuée. "Quand un match aura donné lieu à de tels sifflets sur notre hymne national, tous les matchs amicaux avec le pays concerné seront suspendus pendant un délai qui restera à fixer par le président de la Fédération", avait-elle ajouté. Depuis, la Tunisie n'a jamais rejoué contre les Bleus sur le sol français.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info