À deux jours d'affronter le Maroc en demi-finale de la Coupe du monde (mercredi à 20h sur TF1 et MYTF1), l'équipe de France prend son adversaire au sérieux.
"On s'attend à un match très difficile, à beaucoup d'adversité", prévient déjà le vice-capitaine Raphaël Varane.

Ils attendaient sans doute l'Espagne ou le Portugal à ce niveau de la compétition. Déjouant tout pronostic, c'est bien le Maroc qui se dresse face aux Bleus ce mercredi (20h sur TF1, MYTF1 et TF1info) pour une place en finale de la Coupe du monde. Un adversaire inattendu, qui a déjà fait tomber plusieurs cadors (Belgique, Espagne, Portugal), que l'équipe de France ne prend surtout pas à la légère.

"Si le Maroc est à ce niveau, ce n'est pas un hasard", rappelle Raphaël Varane, présent en conférence de presse ce lundi avant l'entraînement des Bleus. "Ce sera un match extrêmement difficile, il ne faut surtout pas tomber dans la facilité. C'est une demi-finale de Coupe du monde : une place en finale se mérite, il va falloir être très bons."

"Jouer en une touche de balle pour les déséquilibrer"

Le secteur défensif marocain impressionne le plus les Tricolores : depuis le début de la compétition, les Lions de l'Atlas n'ont encaissé qu'un but (contre cinq pour la France). "C'est assez impressionnant de voir qu'ils n'ont encaissé qu'un but, en plus un contre-son-camp. C'est remarquable", salue Jules Koundé. "Cela relève beaucoup de la communication. Défendre, c'est aussi savoir communiquer avec son partenaire. On est bien conscients de leurs qualités."

Pour forcer le verrou marocain, les Bleus, très efficaces face à l'Angleterre (2-1), vont devoir faire mieux que les Espagnols et les Portugais. À eux deux, les champions du monde 2010 et les champions d'Europe 2016 n'ont pas fait trembler les filets de Yassine Bounou en 210 minutes de jeu. "Ils sont très compacts, ont des lignes très resserrées, laissent peu de temps au porteur de balle pour s'organiser et coulissent très vite", poursuit Jules Koundé. "Il faut jouer en une touche de balle pour les déséquilibrer et passer d'un côté à l'autre."

Les hommes de Walid Regragui "écrivent l'histoire du football marocain", conclut Raphaël Varane. "Une force collective se dégage, leurs performances leur donnent beaucoup de confiance. Ils ont aussi les armes offensivement, il y a des joueurs de qualité. On s'attend à un match très difficile, à beaucoup d'adversité." Avec un seul objectif dans le viseur : "la gagne".

Suivez avec nous cette demie, diffusée sur TF1 (20h) ainsi qu'en vidéo et en intégralité sur MYTF1.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info