La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde 2022 : 10 records à connaître avant le coup d'envoi

par Maxence GEVIN
Publié le 19 novembre 2022 à 18h00
JT Perso

Source : TF1 Info

Quatre ans et demi après sa victoire en Russie, la France remet son titre mondial en jeu au Qatar (20 novembre-18 décembre).
Cette édition, qui se déroule exceptionnellement en pleine saison, pourrait devenir historique.
TF1info a ainsi recensé 10 records qui, s'ils venaient à être battus, feraient de ce tournoi un cru exceptionnel.

Jamais, hors périodes de guerre, deux Coupes du monde avaient été autant espacées dans le temps. Entre le 15 juillet 2018 et le 20 novembre 2022, coup d'envoi de cette nouvelle édition, les supporters ont ainsi dû patienter 1589 jours. L'organisation de ce tournoi au cœur de l'automne pourrait lui donner une dimension supplémentaire. Même s'ils doivent composer avec un calendrier infernal, les joueurs arrivent, en effet, au pic de leur forme, contrairement à d'habitude où ils ont déjà une saison complète dans les jambes. De quoi ouvrir la porte à certaines performances mémorables et à des prestations individuelles inoubliables. Suffisant pour battre un ou plusieurs records ? 

But le plus rapide : 10 secondes

Le but le plus précoce de l'histoire du Mondial a été marqué par Hakan Sukur. Le Turc a trouvé le chemin des filets au bout de 10 secondes et huit dixièmes lors du match pour la troisième place gagné contre la Corée du Sud (3-2), en 2002. L'ancien attaquant devance le Tchécoslovaque Vaclav Masek (15 secondes lors du match perdu contre le Mexique (3-1) en 1962) et l’Allemand Ernst Lehner (25 secondes lors de la victoire contre l'Autriche (3-2) en 1934). 

Match le plus prolifique : 12 buts

Douze buts ont été marqués lors du quart de finale 1954 entre l'Autriche et la Suisse (7-5). Un record. Lors de cette rencontre, Theodor "Turl" Wagner, pour les successeurs de la "Wunderteam", et Josef Hügi, pour les Helvètes, se sont chacun illustrés d'un triplé. À noter que son scénario était également rocambolesque puisque la Suisse menait 3-0 après seulement 19 minutes de jeu. 

Victoires les plus larges : 9 buts d'écart

L'attaquant suisse Josef Hugi dans ses œuvres à la Coupe du monde 1954.
L'attaquant suisse Josef Hugi dans ses œuvres à la Coupe du monde 1954. - STAFF / ATP NEWS / AFP

Les trois plus larges succès lors d'un Mondial se sont terminés par neuf buts d'écart. La Hongrie en a signé deux d'entre elles en éparpillant la Corée du Sud 9-0 en 1954 - au cœur de l'âge d'or des "Magiques Magyars"-, avec un triplé de Sandor Kokcis, puis en étrillant le Salvador en 1982 (10-1). La Yougoslavie a aussi passé un 9-0 au Zaïre en 1974, avec cette fois un triplé signé Dusan Bajevic.

Meilleures attaques : 27 et 25 buts

C'est encore la Hongrie qui détient le record du plus grand nombre de buts marqués sur une seule édition. Finaliste malheureux contre la RFA (3-2), les coéquipiers de Ferenc Puskas ont inscrit la bagatelle de 27 réalisations. Pour l'anecdote, les Magyars avaient balayé ces mêmes allemands quelques jours plus tôt lors de la phase de poules (8-3). 

Ferenc Puskas saluant ses adversaires après la victoire de la RFA en finale de la Coupe du monde 1954;
Ferenc Puskas saluant ses adversaires après la victoire de la RFA en finale de la Coupe du monde 1954; - STAFF / INTERCONTINENTALE / AFP

Cette année-là, la Mannschaft a d'ailleurs trouvé le chemin des filets à 25 reprises - avec notamment une démonstration contre l'Autriche en demi-finale (6-1) -, ce qui fait d'elle le champion du monde le plus prolifique de l'histoire. 

Meilleure défense : 2 buts

Trois vainqueurs de la Coupe du monde se sont distingués par leur défense de fer, n'encaissant que deux buts durant l'intégralité de la compétition. Il s'agit de la France (1998), de l'Italie (2006) et de l'Espagne (2010). 

Plus grand nombre de matchs disputés par un joueur : 25

Deux Allemands occupent les hauteurs de ce classement. Lothar Matthaüs a disputé 25 matchs de Coupe du monde, en cinq éditions de 1982 à 1998. C'est un de mieux que son compatriote Miroslav Klose (24 de 2002 à 2014). L'Italien Paolo Maldini (23 de 1990 à 2002) complètent le podium. 

Lothar Matthäus et Pierre Littbarski lors de la Coupe du monde 1990.
Lothar Matthäus et Pierre Littbarski lors de la Coupe du monde 1990. - STAFF / AFP

S'ils brillent au Qatar, Lionel Messi (19 matchs) et Cristiano Ronaldo (17 matchs) pourraient faire leur entrée sur le podium. En cas de finale, la "Pulga" deviendrait même le joueur le plus capé en la matière. 

Meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde : Klose

Miroslav Klose lors de la Coupe du monde 2014.
Miroslav Klose lors de la Coupe du monde 2014. - GABRIEL BOUYS / AFP

Miroslav Klose, encore lui, occupe seul la première place du classement des buteurs de la compétition avec 16 réalisations, en quatre éditions. Le Brésilien Ronaldo (15 buts) et l'Allemand Gerd Müller (14 buts) ont également marqué le Mondial de leur empreinte. Au pied du podium, le Français Just Fontaine a marqué ses 13 buts... lors d'une unique édition. 

Meilleur buteur sur un match : Salenko

Seul le Russe Oleg Salenko a réussi un quintuplé en Coupe du monde, lors de Russie-Cameroun (6-1) en 1994. Six joueurs ont, eux, marqué quatre buts lors d'une seule rencontre : Ernest Otton Willimowski (Pologne, 1938, défaite 6-5 a.p. contre le Brésil), Ademir (Brésil, 1950, 7-1 contre la Suède), Sandor Kokcis (Hongrie, 1954, 8-3 contre la RFA au premier tour), Just Fontaine (France, 1958, 6-3 contre la RFA), Eusebio (Portugal, 1966, 5-3 contre la Corée du Nord), Emilio Butragueño (Espagne, 1986, 5-1 contre le Danemark). 

Whiteside plus jeune joueur, El-Hadary le plus âgé

Le plus jeune joueur d'une Coupe du monde reste le Nord-Irlandais Norman Whiteside, qui était âgé de 17 ans et 42 jours contre la Yougoslavie (0-0), en 1982. Il ne pourra pas être battu cette année puisque le benjamin de cette édition est l'Allemand Youssoufa Moukoko, qui fête ses 18 ans ce 20 novembre. 

Roger Milla, joueur le plus âgé à avoir disputé une Coupe du monde.
Roger Milla, joueur le plus âgé à avoir disputé une Coupe du monde. - STAFF / AFP

Le vétéran de la compétition est le gardien égyptien Essam el-Hadari, qui avait 45 ans et 161 jours contre l'Arabie saoudite en 2018 (défaite 2-1 des "Pharaons"). Parmi les joueurs de champ, le plus vieux demeure le Camerounais Roger Milla, qui avait 42 ans et 31 jours contre la Russie, en 1994, le jour où il avait été aligné contre la Russie. Malgré une déculottée, il avait tout de même trouvé le chemin des filets (défaite 6-1 des "Lions Indomptables").

Lire aussi

Deschamps dans un club très fermé

Le Français Didier Deschamps est champion du monde comme joueur (1998) et comme sélectionneur (2018). Seuls deux autres footballeurs ont réussi cet exploit : le Brésilien Zagallo (1958 et 1962, puis 1970) et l'Allemand Franz Beckenbauer (1974 puis 1990). 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info