La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde 2022 : qu'est-ce que la "possession contestée", la nouveauté du Mondial au Qatar ?

Publié le 22 novembre 2022 à 12h00
JT Perso

Source : JT 20h WE

C'est une nouveauté inattendue de la Coupe du monde au Qatar.
Durant toute la compétition, la "possession contestée" est intégrée dans le calcul de la possession de balle.
De quoi s'agit-il ?

Disputer un match de Coupe du monde en novembre n'est pas la seule nouveauté que réserve la Fifa cette année. Une autre innovation a vu le jour lors des rencontres du tournoi planétaire. Et vous l'avez peut-être découverte sur TF1 en regardant Qatar-Équateur ou États-Unis-Pays de Galles : la "possession contestée".

Habituellement, la possession de balle est calculée de manière simple : soit l'équipe A possède le cuir, soit l'équipe B. Le total, mécaniquement, est égal à 100%. Depuis dimanche et la victoire de l'Équateur face à l'hôte qatari, un troisième élément est entré en compte. Désormais, les périodes de "possession contestée" sont calculées par les statisticiens officiels.

La Fifa compte "optimiser le pourcentage" annoncé

Concrètement, lors du match d'ouverture, les chiffres "classiques" rapportés par l'AFP donnaient 53% de possession de balle pour l'Équateur, contre 47% pour le Qatar. Les données officielles relayées par la Fifa, elles, sont plus complexes. Pour l'instance organisatrice, l'Équateur a bénéficié du cuir durant 50% du temps, contre 42% pour le Qatar. Le total n'est pas égal à 100, mais il ne s'agit pas d'une erreur : les 8% restants sont définis comme "situation de match".

De quoi donner la migraine aux plus mathématiciens des fans de football, mais le but de ce nouveau calcul est "d'optimiser le pourcentage", justifie la Fifa, dans des propos rapportés par le média espagnol As. "Lorsque deux joueurs se battent pour un ballon et qu'un contact provoque l'écart du ballon, ou lorsqu'un défenseur intercepte une passe, mais que le ballon lui échappe", ce temps de jeu n'est favorable à aucune des deux équipes, et entre alors dans cette nouvelle catégorie, expliquent les organisateurs.

Lire aussi

Un tel mode de calcul est inédit à ce niveau. Dans le championnat de France de Ligue 1, comme dans les compétitions européennes de l'UEFA, seule la possession des deux équipes est prise en compte. Après la "pause fraîcheur" et la bombe aérosol des arbitres lors des coups francs inaugurées au Brésil en 2014, l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) démocratisée en Russie en 2018, la "possession contestée" va-t-elle à son tour s'installer dans le football à l'issue du Mondial qatari ? Réponse dans les prochaines semaines.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info