La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde : une bagarre dans le vestiaire de la Belgique ? "Il n'y a rien eu", dément Eden Hazard

Publié le 29 novembre 2022 à 14h58
JT Perso

Source : TF1 Info

Depuis la défaite contre le Maroc (0-2), des crispations auraient fait surface dans le vestiaire des "Diables rouges".
Une vive altercation aurait même eu lieu entre plusieurs joueurs.
Ce que démentent le capitaine belge Eden Hazard et son compatriote et coéquipier en club Thibaut Courtois.

"Il n'y a rien eu dans le vestiaire." Au bord de l'élimination, et sous pression, après la défaite contre le Maroc (0-2), dimanche 27 novembre, la Belgique se déchire. La presse belge et française se sont fait l'écho de vives tensions dans le vestiaire des "Diables rouges". Des dissensions que le sélectionneur Roberto Martinez a lui-même confirmées. "Oui, il y a des tensions dans le groupe", a-t-il reconnu auprès de la RTBF. "C'est naturel. Les joueurs évoluent ensemble depuis très longtemps. C'est comme dans une famille. Si vous n'avez pas de tension ou de désaccord dans une famille, c'est parce que vous n'avez pas d'émotions."

Sauf que ces tensions auraient atteint un point de non-retour. Le quotidien L'Équipe a ainsi évoqué une vive altercation dans le vestiaire à l'issue de la rencontre. Ce clash impliquerait le duo Kevin De Bruyne-Eden Hazard et Jan Vertonghen. Alors que le ton était en train de monter entre les coéquipiers, Romelu Lukaku aurait dû intervenir pour les séparer et empêcher, ainsi, que la situation dégénère. L'ambiance serait si délétère que plusieurs joueurs de l'équipe ne se parleraient plus.

Tout ce qui s'est dit, c'est beaucoup de bêtises

Eden Hazard, capitaine de l'équipe de Belgique

Ce qu'a nié Eden Hazard, qui s'est présenté devant la presse, ce mardi 29 novembre. "Tout ce qui s'est dit, c'est beaucoup de bêtises. Il ne s'est rien passé dans le vestiaire", a déclaré le leader des "Diables rouges", interrogée sur une supposée altercation avec son coéquipier Jan Vertonghen, durant laquelle ils en seraient venus aux mains. "On ne s'est pas battus. Il est plus grand que moi, je ne suis pas bête", a-t-il rigolé, avant de reconnaître que le joueur d'Anderlecht lui avait "demandé une explication" après sa déclaration sur la lenteur de la défense belge. "J'ai dit en riant qu'il n'était en effet plus aussi rapide. Il était d'accord avec moi. Les joueurs me connaissent aussi, j'aime rire. Mais je peux aussi être sérieux quand je dois le faire".

Une taupe dans le vestiaire belge ?

"Il ne s'est rien passé, tout le monde était déçu après la défaite", a renchéri le gardien belge Thibaut Courtois, invité à répondre aux journalistes dans la foulée de son capitaine. "Il y a trop de mensonges à l'extérieur avec les réseaux sociaux. La situation créée n'existe pas. Nous devons laisser la négativité en dehors." "Le problème, c'est qu'on prend tout comme la vérité. J'ai vu des histoires, mais ce sont de gros mensonges, ce n'est pas la vérité, a-t-il répété, menaçant - sans la chercher - la taupe à l'origine des fuites dans la presse. On n'a pas besoin de chercher qui dit ça. Si on le prend, ce sera son dernier jour chez nous."

Lire aussi

Pour parer au plus pressé, alors qu'ils joueront leur survie au Qatar contre la Croatie, jeudi 1er décembre (à 16h, en live commenté sur TF1info), les "Diables rouges" se sont dit les choses : "La discussion a eu lieu hier (lundi) soir à l'hôtel. On a eu une bonne réunion entre joueurs. (...) On a discuté tous ensemble, le staff technique et les joueurs, pendant une heure. On s'est dit des choses bien, et d'autres non. Peut-être que ça n'a pas plu à certains, mais on va de l'avant", a affirmé Eden Hazard. "On est tous sondés, même si on a entendu plein de mauvaises choses. On sait qu'on passe un moment plus compliqué. On est tous là, prêts à faire les efforts les uns pour les autres. (...) Tout ce que j'ai à vous dire, c'est qu'on est tous ensemble."


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info