Crash d'avion : comment vont les survivants de la tragédie qui a touché Chapecoense ?

Sébastien COCA
Publié le 14 décembre 2016 à 15h15
Crash d'avion : comment vont les survivants de la tragédie qui a touché Chapecoense ?

Source : LUIS EDUARDO NORIEGA A./SIPA

ACCIDENT - Le crash de ce vol de la LaMia Bolivia Airlines du 28 novembre dernier a fait 71 morts, dont une majorité de membres du club de football brésilien de Chapecoense.

Le plus dur commence. S'ils peuvent à juste titre se considérer comme étant des miraculés pour avoir survécu à ce terrible crash d'avion dans la région de Medellin (Colombie), les cinq rescapés (trois joueurs de Chapecoense, un journaliste et une hôtesse de l'air, dont on trouve peu de nouvelles dans les médias) de cette tragédie qui a endeuillé le Brésil et ému le monde entier n'en sont évidemment pas sortis indemnes. Entre les blessures physiques et celles psychologiques, LCI font le point sur leur état de santé.

- Alan Ruschel, défenseur (27 ans) :

Premier survivant à arriver à l'hôpital après l'accident, le joueur souffrait de fractures multiples, notamment au bassin, de lacérations sur la tête ainsi que d’un traumatisme crânien. Il va mieux et a pu rentrer au Brésil, où il continue tout de même d'être soigné. La semaine dernière, dès qu'il a pu à nouveau marcher et s'exprimer, les premiers mots de Ruschel ont été : "Bonjour aux personnes du Brésil et du monde entier qui suivent mon rétablissement". Rassurant.

Les premiers mots d'Alan Ruschel, l'un des survivants du crash de ChapecoenseSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

- Rafael Henzel, journaliste (43 ans) :

Comme Ruschel, le commentateur de Radio Oeste a lui aussi pu rentrer mardi chez lui, à Chapeco (où il est toujours soigné). Dans une interview poignante accordée en début de semaine à TV Globo, le journaliste a donné des détails sur la façon dont il s'est réveillé dans les décombres de l'avion après le crash et la vision d'horreur lorsqu'il s'est rendu compte que la plupart des passagers étaient morts. Rafael Henzel en a aussi profité pour charger la compagnie aérienne et l'équipage de bord, accusés qu'ils sont d'avoir provoqué l'accident pour des soucis d'économie d'essence.

- Hélio Hermito Zampier Neto, défenseur (31 ans) :

Neto est le dernier passager à avoir été extrait vivant de la carlingue, alors que les secours ne pensaient plus trouver de survivant. Son état était jugé préoccupant à cause d'une grave blessure à la tête. Depuis, le joueur est sorti du coma et, ne se souvenant de rien, a demandé quel était le score du match pour lequel lui et ses coéquipiers étaient en route (la finale de la Copa Sudamericana). L'équipe médicale, pour ne pas lui provoquer un choc psychologique, a d'abord gardé le secret sur l'ampleur du drame auquel il a survécu avant de lui raconter quelques détails. Souffrant de blessures et brûlures multiples sur le corps, Neto a confié aux médecins que la veille de l'accident, il avait rêvé que l'avion de son équipe se crashait...

Il a passé 7 heures dans les décombres de l'avion, l'histoire du sauvetage du dernier survivant de ChapecoenseSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

- Jakson Ragnar Follmann, gardien (24 ans) :

N° 2 derrière Danilo, retrouvé lui aussi vivant après le crash mais qui a succombé à ses blessures à l'hôpital, Follmann a été retrouvé très grièvement blessé. Le malheureux a dû être amputé de la jambe droite à son arrivée à l'hôpital San Vicente, où il a été pris en charge, et avait, un temps, vu sa jambe gauche être menacée du même traitement. Finalement, cela n'a pas été nécessaire, mais Follmann souffre encore de problèmes au dos. Il s'est visiblement bien remis d'une grosse intervention chirurgicale sur la colonne vertébrale et devrait pouvoir prochainement envisager lui aussi un retour au Brésil. 


Sébastien COCA

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info